AgroalimentaireFlash-eco

Le boycott a fait très mal à Sidi Ali

Les Eaux Minérales de Oulmès, entreprise qui produit et commercialise Sidi Ali, vient de communiquer sur ses réalisations au terme du premier semestre 2018.


Ainsi, le chiffre d’affaires a accusé un repli de -17.79% par rapport à la même période de 2017, en s’établissant à 738 millions de DH (-17.79% par rapport à 2017). Le boycott a également affecté le résultat d’exploitation qui a baissé de -73.13% à 36.27 millions de DH et le résultat net part du groupe qui a enregistré une chute de -87.91% à 9.74 millions de DH.

CDG Capital Bourse rappelle qu’à fin juin 2018, les indicateurs opérationnels de la société reflètent l’impact de la campagne de boycott ayant visé la marque Sidi Ali parmi d’autres produits de grande consommation. Pour sa part, Les Eaux Minérales d’Oulmès avait émis une alerte sur ses résultats en juin 2018.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Meryem Alaoui : naissance d’une romancière

Article suivant

Accord agricole : le Parlement européen s’aligne du côté du Maroc