Il fait l'actu

Brahim Laroui, nouveau Directeur général de Lesieur Cristal

Il succède à Samir Oudghiri, qui a récemment démissionné après 17 ans à la tête de Lesieur Cristal.


Brahim Laroui est le nouveau Directeur général de Lesieur Cristal, filiale marocaine du groupe agroalimentaire Avril, à compter du 1er août 2021. Il aura ainsi la  mission de poursuivre les chantiers stratégiques du numéro de l’huile de table au Maroc visant à consolider son positionnement sur le marché. « Brahim Laroui aura notamment pour mission de poursuivre, avec l’équipe dirigeante, l’accélération du développement national mais aussi sur le continent Africain de Lesieur Cristal.

De son côté, Samir Oudghiri continuera de faire profiter Lesieur Cristal et le groupe Avril -maison-mère de Lesieur Cristal-, de son expertise sur des sujets stratégiques définis et des opportunités de synergie à travers un contrat de conseil », explique le Conseil d’administration, ajoutant qu’il s’agit d’une nouvelle étape qui s’ouvre dans la gouvernance du leader des huiles de table et des savons au Maroc.

Lire aussi | Tourisme. Une perte de plus de 4000 milliards de dollars pour l’économie mondiale en 2020 et 2021 [Rapport]

« Je suis fier de rejoindre une maison de femmes et d’hommes comme Lesieur Cristal et le groupe Avril », s’est réjoui Brahim Laroui, qui a quitté, il y a quelques semaines, son poste de Directeur général de la Société des Boissons du Maroc (SBM) qu’il occupait depuis 2016. Il possède près de 30 ans d’expérience professionnelle, principalement dans les produits de grande consommation. Il a débuté sa carrière chez P&G, puis dans les boissons gazeuses (Pepsi et Coca-Cola) au Maroc, en Afrique du Nord, au Proche Orient, en Allemagne et en Afrique Sub-Saharienne.

Lire aussi | Connecter les écoles pourrait faire grimper le PIB de 20% [Rapport]

 
Article précédent

Renault eWays. La firme au losange détaille sa stratégie d’électrification [Vidéo]

Article suivant

Mehdi Hijaouy : «Il serait fort opportun pour le Maroc d’élaborer et de mettre en œuvre une stratégie nationale d’E-Réputation»