Monde

Brexit : l’UE et le Royaume-Uni tombent d’accord

Il s’agit du deuxième accord trouvé entre Londres et Bruxelles. Il devra être ratifié par les parlements britannique et européen.


Un accord sur le Brexit a été annoncé jeudi par Jean-Claude Juncker et le premier ministre britannique Boris Johnson, juste avant un sommet européen et à l’issue de longues journées de tractations épineuses.

« Nous en avons un ! », a lancé le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker sur son compte Twitter, alors que Boris Johnson se vantait d’« un excellent nouvel accord ». Jean-Claude Juncker a qualifié l’accord d’« équitable et équilibré ». Il a recommandé aux dirigeants des 27, qui commençaient à arriver à Bruxelles pour le sommet, de donner leur feu vert.

Les pourparlers entre Londres et Bruxelles ont porté sur plusieurs questions sensibles : la manière d’éviter le retour d’une frontière entre l’Irlande, membre de l’Union européenne, et l’Irlande du Nord, partie du Royaume-Uni, afin de préserver la paix sur l’île tout en permettant des contrôles douaniers, le droit de regard accordé aux autorités nord-irlandaises sur l’accord de divorce ou encore la relation future.

Cet accord devra encore être ratifié par les parlements britannique et européen. Boris Johnson, qui veut coûte que coûte un divorce à la fin du mois, a appelé les députés britanniques à approuver cet accord lors d’une séance parlementaire exceptionnelle samedi. La mission de Boris Johnson devant son parlement sera délicate, car il n’a plus de majorité.

Il s’agit du deuxième accord trouvé entre Londres et Bruxelles pour mettre en œuvre le résultat du référendum britannique de juin 2016. Le premier, négocié par Theresa May, ex-première ministre, avait été rejeté à trois reprises par le parlement britannique.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Conférence internationale annuelle de l'IEEE: «Frugalité et inclusion »

Article suivant

Affaire Hajar : Une grâce bienvenue