Financement des TPME

BTI Bank au chevet des TPE-PME

La banque participative, filiale du groupe BMCE Bank, vient de signer une convention de partenariat avec la Confédération marocaine des TPE-PME. Objectif : soutenir le tissu des petites entreprises marocaines à travers des produits et services bancaires participatifs spécifiques et bien adaptés.


BTI Bank renforce son engagement en faveur des TPE et PME marocaines. La banque participative, filiale du groupe BMCE Bank, a scellé le 21 novembre à Casablanca une convention de partenariat avec la Confédération marocaine des TPE et PME. Selon les deux parties, cet accord vise à soutenir le tissu des petites entreprises marocaines à travers des produits et services bancaires participatifs spécifiques et bien adaptés.

Lire aussi : Les TPE et PME, principales victimes des retards

Dans le détail, le partenariat porte sur deux volets. Dans un premier temps, BTI Bank et la confédération mettront en place des comités d’étude et de travail conjoints débouchant sur une offre pertinente de produits  financiers participatifs et des programmes d’accompagnement. Et d’autre part, expliquent les deux partenaires, cet accord constitue un catalyseur des programmes d’appui à la TPE-PME avec l’implication des parties tiers à forte valeur ajoutée pour cette cible.

« BTI Bank compte assurer un accompagnement adapté aux besoins des entreprises et mettre en place un dispositif de conseil et d’accompagnement adéquat pour le développement des activités des TPE-PME », a assuré Mohamed Maarouf, Directeur général de BTI Bank. « A travers ce partenariat, la Confédération Marocaine de TPE-PME poursuit ainsi sa stratégie d’accompagnement national des TPE-PME et s’érige en partenaire de choix pour tous les partenaires nationaux et internationaux », a, pour sa part, souligné Abdellah El Fergui, président de la Confédération marocaine des TPE-PME. Pour rappel, les TPE-PME représentent pas moins de 95% du tissu économique national.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Moulay Hafid Elalamy : L'industrie automobile, 1er secteur exportateur du Maroc

Article suivant

Maroc : Un autre opérateur renonce à ses explorations d’hydrocarbures