Transport urbain

Bus : Les Casablancais n’ont constaté aucune amélioration du service

Dans son édition du jour, L’Economiste rapporte que quelques jours après l’entrée en vigueur du nouveau contrat de gestion déléguée du transport collectif par bus, les usagers n’ont constaté aucune amélioration du service.


La situation est donc critique pour ceux qui sont obligés d’emprunter chaque jour ce moyen de transport. Ils devront se contenter du parc de matériel roulant vétuste, hérité du précédent délégataire ne comptant à ce jour que quelque 200 bus dans un état fortement détérioré selon la même source.

Lire aussi : Casablanca : Alsa signe un contrat de 10 ans

Enfin, le quotidien précise qu’un parc provisoire de 400 bus d’occasion est commandé par l’exploitant pour assurer le service de transition dès sa réception en janvier 2020. La deuxième phase contractualisée concerne la période 2021-2025 moyennant une flotte de 700 nouveaux bus écologiques. 350 bus seront ainsi financés principalement par le fonds d’appui aux réformes de transport (FART) et 350 par Alsa Al Baida selon ses engagements contractuels.

 
Article précédent

La plateforme de Kénitra est la destination préférée des industriels

Article suivant

HCP : Légère hausse du chômage