Blog de Jamal Berraoui

Bush un criminel historique par ( Jamal Berraoui )

En 2004, Georges Bush, Président des USA et son larbin Tony Blair, Premier ministre de la Grande Bretagne, ont menti au Monde entier en affirmant détenir des preuves attestant que le régime de Saddam Hussein avait des armes de destruction massive. Aucun esprit sain ne pouvait croire qu’un pays sous embargo depuis dix ans, dont les recettes pétrolières étaient contrôlées pouvait développer un tel arsenal. Mais le mensonge a fonctionné et l’Irak a été envahi.


L’on se souvient tous de la phrase de Tony Blair « s’il n’y a pas d’armes de destruction massive, le monde est quand même meilleur sans Saddam ».

Dix ans après, peut-il réitérer la même bêtise sans être traité de fou ? Les USA se sont retirés en laissant entendre que leur mission était aboutie, qu’ils ont aidé à la construction d’un Etat démocratique, d’une armée professionnelle. Patatras !, l’Etat est en déconfiture, l’armée n’est plus constituée que de déserteurs, les armes achetées au prix d’or aux Américains sont livrées aux bandes Jihadistes sans combat. Et Obama qui annonce qu’il n’interviendra pas, prouve que la guerre contre le terrorisme n’est qu’un slogan qui a permis de déstructurer plusieurs Etats Arabes.

Les anglo-saxons, l’Occident ne défend aucune valeur. Trois obsessions fondent la pérennité de sa politique. La défense des intérêts stratégiques d’Israël, ceux de l’industrie de l’armement et enfin le contrôle du pétrole. Hors de ces trois axes, tout le reste se négocie en fonction de l’instant politique.

La situation en Irak, en Syrie, en Egypte, en Libye, est favorable à ces trois permanences stratégiques de l’Occident. Israël est tranquille pour des décennies. Son avantage stratégique est conforté au quotidien. Ce que l’on a appelé le monde arabe, faussement présenté comme une menace pour l’Etat Juif n’existe plus. Les monarchies du Golfe vont acheter encore plus d’armements et le pétrole est bradé par les insurgés pour acheter des armes.

Bush et Blair, petits chiens des lobbys, ont-ils réussi leur coup ? Pas du tout. L’implosion de l’Irak n’est que le début d’un big-bang confessionnel qui embrasera toute la région et dont les ondes touchent déjà le Pakistan, puissance nucléaire. Cette instabilité féroce finira par atteindre leur propre peuple. Le terrorisme international sera une puissance mondiale capable d’atteindre n’importe qui, n’importe où.

Pendant ce temps, Bush est à la tête d’une compagnie pétrolière aux actionnaires liés à la famille Ben Laden et Blair donne des conférences payées 200.000 dollars par le lobby juif. Ceux qui croient qu’ils défendent des valeurs universelles sont au choix de doux rêveurs, ou des imbéciles finis. L’impérialisme occidental ne nous apportera ni la démocratie, ni le développement.

 
Article précédent

Pizza Hut en quête de nouveaux locaux

Article suivant

Lutte contre la faim : Le  Maroc primé par la FAO