Automobile

Câblage. Un équipementier américain débarque à Oujda

Une convention a été paraphée ce mercredi 22 septembre à Oujda s’agissant de la construction d’une usine de câbles automobiles dans la capitale de l’Oriental. Cette dernière devrait créer 3 500 emplois directs pour un investissement de 394 millions de dirhams.


Ce projet, premier du genre pour la région de l’Oriental dans le secteur automobile, est porté par le groupe équipementier multinational Aptiv (ex-Delphi). Faut-il préciser que ce dernier emploie déjà dans le Royaume plus de 20 000 personnes. Dans le détail, la nouvelle plateforme de l’opérateur automobile sera située dans la zone franche d’accélération industrielle de la Technopole d’Oujda sur une surface de 8 hectares.

Cette nouvelle unité industrielle sera créée dans le cadre d’un partenariat entre la Wilaya de l’Oriental, le Conseil de la région de l’Oriental (CRO), le Centre régional d’investissement (CRI) de l’Oriental, la société MedZ et Aptiv.

Lire aussi | OCP : une performance exceptionnelle

Le début des travaux est prévu en janvier 2022, pour une entrée en service en juin de la même année. Faut-il préciser que la convention a été signée par le Wali de la région de l’Oriental, gouverneur de la préfecture d’Oujda-Angad, Mouad El Jamai, le Président du CRO, Abdenbi Bioui, le Directeur général du CRI de l’Oriental, Mohamed Sabri, le Président du directoire de MedZ, Omar El Yazghi et le représentant d’Aptiv.

Intervenant lors de la cérémonie de signature de cette convention, M. El Jamai a mis en exergue l’importance de ce projet pour la ville d’Oujda et l’ensemble de la région de l’Oriental, que ce soit au vu du secteur industriel concerné ou de l’ampleur de l’investissement en termes de création d’emplois.

Lire aussi | Nouveau gouvernement. Voici les déclarations du RNI, du PAM et de l’Istiqlal lors de la conférence de presse

Un projet qui est de nature à encourager d’autres investisseurs nationaux et internationaux à s’installer dans la région, notamment dans ce secteur à forte valeur ajoutée, a relevé le Président du CRO, mettant l’accent aussi sur l’effet attendu du futur port Nador West Med, qui permettra d’améliorer l’attractivité de l’Oriental, d’attirer davantage d’investissements et de contribuer à lutter contre le chômage.

A noter qu’afin de répondre aux besoins de main-d’œuvre de ce projet, un programme de recrutement sera lancé incessamment en collaboration avec l’Université Mohammed Premier d’Oujda, l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) au niveau de la région de l’Oriental, affirme le CRI.

(Avec MAP)

 
Article précédent

IFC et l’ACAPS s'allient pour accélérer le développement de l'assurance numérique au Maroc

Article suivant

L'ASMEX prospecte les opportunités d’affaires au Japon