Flash-ecoSport

CAN 2019 : le Maroc laisse tomber

La CAF a retiré l’organisation de la CAN 2019 au Cameroun pour des retards d’exécution des travaux, retards dûment constatés par tous les inspecteurs chargés du suivi du respect du cahier des charges.


La CAF ayant procédé, selon les règles de l’art à ce retrait, a relancé un appel d’offres pour favoriser de nouvelles candidatures.

Le Cameroun débouté, le Maroc, par on ne sait quel raccourci, est devenu le favori pour l’organisation de la CAN 2019, alors qu’il n’avait même pas déposé sa candidature.

Certes on ne prête qu’aux riches, mais l’emballement médiatico-politique autour de 2019 a dépassé les limites et le Maroc s’est vu accusé d’être un profiteur de la défaillance camerounaise.

Or, le Maroc, soucieux de maintenir des relations de respect et d’estime envers tous ses partenaires internationaux et ne voulant fâcher personne a décidé, officiellement, ainsi que le ministre des Sports l’a annoncé, de ne pas se porter candidat pour 2019 et sa CAN à 24 équipes qui doit se tenir en juin.

On en est là. Qui pourra relever le défi de donner, à la plus prestigieuse compétition continentale, l’organisation et la dimension qu’elle mérite ?

La question est posée à la CAF et surtout à tous ceux qui veulent saboter le développement de l’essor africain.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Euler Hermès prévoit un pic des exportations marocaines

Article suivant

Global Engines devient le premier importateur automobile labélisé Salamatouna