Sport

CAN 2019 : On connait les demi-finalistes!

Les quarts de finale de la CAN 2019 achevés jeudi, on connait désormais les affiches des demi-finales de la compétition qui auront lieu dimanche.


La Tunisie arrête la belle aventure de Madagascar !

Les surprenants Zébus ont été battus par la Tunisie (3-0), jeudi, en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations. Les Malgaches, qui découvraient la compétition, n’ont pas enchaîné un nouvel exploit, après avoir battu le Nigeria (2-0) en poule puis la RD Congo en 8e de finale (2-2).

Supérieurs physiquement au Malgaches, les Aigles de Carthage atteignent le dernier carré pour la première fois depuis 2004 et ils affronteront le Sénégal dimanche pour un ticket vers la finale. Ne gagner aucun match de poule, passer le 8e de finale aux tirs au but, être apathique pendant 45 minutes face aux modestes Malgaches… les Aigles de Carthage n’ont rien survolé depuis le début du tournoi, mais les voilà aux portes de la finale. «C’est un grand soulagement, car c’était notre premier objectif. Ça faisait longtemps. Aujourd’hui, on écrit un peu l’histoire de la Tunisie», a réagi Naïm Sliti. L’équipe d’Alain Giresse a réussi sa meilleure période en Egypte au retour des vestiaires, concrétisée par des buts de Ferjani Sassi (52e), Youssef Msakni (60e) et du Dijonnais (92e).

Les tirs au but réussissent aux Algériens

Au stade du Suez, l’Algérie s’est imposée dans la douleur face à la Côte d’Ivoire (1-1, 4-3 t.a.b) au terme de la séance de tirs au but ! Les Fennecs verront les demi-finales de cette CAN 2019 et affronteront le Nigeria, tombeur de l’Afrique du Sud.

Créditée de la meilleure attaque et de la meilleure défense de la compétition à l’amorce de ce quart, l’Algérie a fait honneur à son statut d’épouvantail d’entrée de match, en imprimant un gros rythme pour déstabiliser les lignes adverses. Les Guerriers du désert ont légèrement dominé ce quart en s’offrant de nombreuses occasions. Ils ont ouvert le score à la 20è minute par Sofiane Feghouli. L’Algérie a poussé jusqu’à provoquer un penalty juste après la pause. Mais Baghdad Bounedjah, l’attaquant algérien, a manqué la cible.

Après l’échec de Serey Dié face à M’Bolhi dans une séance de tirs au but irrespirable. Un raté et le deuxième côté ivoirien après celui de Bony, synonyme de qualification pour une Algérie qui auparavant a vu Belaïli échouer également, mais aussi et surtout Bensebaini, Slimani, Delort et Ounas réussir. Quatre ballons glissés dans les filets pour propulser les Verts au Caire, le 14 juillet prochain, et ainsi venir défier un Nigeria qui, la veille, a eu raison de l’Afrique du Sud (2-1). Les Algériens ont trois petits jours pour se remettre physiquement et émotionnellement de leurs exploits.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Le Conseil de la concurrence examine les pratiques des opérateurs

Article suivant

Le Point : la réalisation du Port de Tanger Med, une concrétisation d'une vision royale