International

Caricatures du prophète Sidna Mohamed : Jacques Chirac avait bien déclaré que « la liberté d’expression doit s’exercer dans un esprit de responsabilité »

Cette citation réapparaît dans les réseaux sociaux , alors que l’actuel président français Emanuel Macron a affirmé sa volonté « de ne pas renoncer aux caricatures ».


En 2006, Jacques Chirac s’exprimait après la publication par le journal satirique Charlie Hebdo de caricatures du prophète Sidna Mohamed initialement parues dans un quotidien danois. France Soir les avait republiées une semaine avant Charlie. Des manifestations dans plusieurs pays avaient alors suivi la publication des dessins dans les journaux européens.

Lire aussi | Emmanuel Macron : son interview à Al Jazeera [Vidéo]

Voici la déclaration de Jacques Chirac datant du 8 février 2006 ( toujours disponible sur le site de l’Elysée ) :

DÉCLARATION DE M. JACQUES CHIRAC, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, SUR LA LIBERTÉ DE LA PRESSE ET LE RESPECT DES CONVICTIONS RELIGIEUSES DANS LE CADRE DE L’AFFAIRE DES
CARICATURES DU PROPHÈTE MAHOMET.
8 FEVRIER 2006 – SEUL LE PRONONCÉ FAIT FOI

Sur la question des caricatures et des réactions qu’elles provoquent dans le monde musulman, je rappelle que si la liberté d’expression est un des fondements de la République, celle-ci repose également sur les valeurs de tolérance et de respect de toutes les croyances.


Tout ce qui peut blesser les convictions d’autrui, en particulier les convictions religieuses, doit être évité. La liberté d’expression doit s’exercer dans un esprit de responsabilité.

Je condamne toutes les provocations manifestes, susceptibles d’attiser dangereusement les passions.

Je condamne également toutes les violences perpétrées contre les ressortissants ou représentations étrangères où que ce soit dans le monde et je rappelle que, conformément au droit international, les gouvernements sont responsables de la sécurité des personnes et des biens étrangers installés sur leur territoire.

Par ailleurs, je demande au Gouvernement d’être particulièrement vigilant sur la sécurité de nos ressortissants à l’étranger

Lire aussi | Macron – Al Jazeera : une campagne de communication dans les médias arabes pour apaiser la tension ?

 
Article précédent

France. Nouvel attentat : un prêtre blessé à Lyon

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc : 3460 nouveaux cas, 222.544 au total, dimanche 1 novembre à 18 heures