AutomobileFlash-eco

Carlos Ghosn arrêté à Tokyo

Carlos Ghosn, PDG de Renault et un des plus grands patrons d’industrie au monde, a été arrêté à Tokyo selon les médias, accusé de malversations par la justice après une enquête interne de Nissan, qui veut le démettre de son poste au plus vite.


La nouvelle est tombée lundi en fin d’après-midi à Tokyo : les médias japonais ont un à un rapporté que Carlos Ghosn, qui dirige en outre les conseils d’administration des constructeurs d’automobiles japonais Nissan et Mitsubishi Motors, était entendu par le parquet de Tokyo, puis arrêté, soupçonné d’avoir dissimulé des revenus au fisc.

Peu après, Nissan, donnait des détails accablants pour le franco-libano-brésilien de 64 ans qui a érigé en à peine deux décennies un empire automobile, en cumulant des fonctions comme aucun autre dirigeant d’entreprises de cette taille ne l’avait fait avant lui.

Carlos Ghosn « a pendant de nombreuses années déclaré des revenus inférieurs au montant réel », a asséné Nissan, selon les résultats d’une enquête menée sur la base du rapport d’un lanceur d’alerte.

« En outre, de nombreuses autres malversations ont été découvertes, telles que l’utilisation de biens de l’entreprise à des fins personnelles », ajoute le groupe, qui va proposer au conseil d’administration de le « démettre de son poste rapidement ».

Un autre responsable de Nissan, Greg Kelly, est également mis en cause, a précisé Nissan.

Les informations ont été transmises au parquet de Tokyo qui n’avait pas confirmé à ce stade l’arrestation de Carlos Ghosn.

Selon la chaîne de télévision publique NHK, le siège de Nissan à Yokohama, près de Tokyo, a été perquisitionné dans la soirée.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Une importante délégation d’hommes d’affaires belges en prospection au Maroc

Article suivant

Pedro Sánchez au Maroc pour une visite de travail