Monétique

Cartes bancaires marocaines à l’étranger : les chiffres explosent

Le Centre Monétique Interbancaire (CMI) a livré ses chiffres du premier trimestre de cette année, dont il ressort que l’activité monétique est en pleine progression même si elle reste bien loin du niveau des pays développés. Un élément mérite d’être souligné : les cartes marocaines sont de plus en plus utilisées à l’étranger.


L’encours des cartes bancaires a atteint le chiffre de 15,5 millions d’unités, soit une légère augmentation de 2,9% par rapport au 31 décembre 2018. Cette croissance s’explique en bonne partie par la forte progression du nombre de cartes sous label Mastercard (+ 11,1%). Quant aux autres marques, la hausse était relativement timide : plus 2,4% pour Visa et seulement 1,5% pour la marque nationale CMI.

D’une manière globale, l’activité monétique a enregistré plus de 97,2 millions de transactions et 80,7 milliards de DH au cours du premier trimestre 2019, soit une progression de 10,5% en nombre d’opérations et de 9% en montant par rapport à la même période en 2018.

Les cartes marocaines ont permis la réalisation de 92,6 millions d’opérations pour un montant de 74,4 milliards de DH, soit une augmentation de 9,9% en nombre et 8,8% en montant. Reste que l’utilisation des cartes marocaines continue d’être dominée par le retrait d’espèces, puisqu’il représente 81,5% du nombre d’opérations et 90,6% en part du montant. Mais durant la même période, les opérations de paiement par cartes marocaines auprès des commerçants et e-commerçants ont connu une forte hausse: plus 24,6 % en nombre et plus 19,4% en montant.

Cette forte augmentation des paiements peut être perçue comme un début dans le changement des habitudes des porteurs de cartes bancaires. Par secteur d’activité, les paiements par cartes bancaires marocaines ont profité à la grande distribution (24,5%), l’habillement (12,5%), la restauration (9,7%) et les stations- service (8,1%).

Le point qui retient l’attention est le fait que les cartes marocaines à validité internationale sont de plus en plus utilisées par les ressortissants marocains à l’occasion de leurs déplacements à l’étranger. Pendant le premier trimestre de cette année, ils ont réalisé 2 millions d’opérations (retraits et paiements) pour un montant global de 1,3 milliard de DH, soit une hausse de 72,5% en nombre et 34% en montant par rapport à la même période de l’année précédente.

Quant aux commerçants et e-marchands affiliés au CMI, ils ont enregistré durant le premier trimestre de cette année, 18,8 millions d’opérations de paiement (par cartes marocaines et étrangères), pour un montant de 10,3 milliards de DH, en progression de 24,2% en nombre et de 17,7% en montant par rapport à la même période de l’année précédente. La répartition par secteur est la suivante: grande distribution (17,7%), hôtels (16,2%), restaurants (10,9%), habillement (9,4%), stations-service (5,7%), autres secteurs (40%).

D’un autre côté, l’activité de paiement via internet a enregistré 2,3 millions d’opérations de paiement en ligne via cartes bancaires (marocaines et étrangères) pour un montant de 1,1 milliard de DH, soit une progression de plus 18,7% en nombre d’opérations et 41, 1% en montant par rapport à la même période de l’année 2018. Le développement du paiement en ligne a été favorisé par les grands facturiers, les compagnies aériennes et les services eGov.

Enfin, le réseau GAB a continué son élargissement avec l’installation de 40 nouveaux guichets, ce qui lui a permis d’atteindre 7329 GAB. Les villes les mieux équipées sont Casablanca (1477 GAB), Rabat (578 GAB), Marrakech (569 GAB), Tanger (414 GAB) Agadir (384 GAB) et Fès (358 GAB). 

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Steelfid, une success story inattendue dans un secteur malade

Article suivant

Air Arabia inaugure une ligne saisonnière bihebdomadaire Tanger-Istanbul