Transport

Casa Transport reçoit une subvention de 500.000 euros de l’AFD

Dans le cadre des rencontres franco-marocaines de haut niveau, Benjamin Griueaux, secrétaire d’État auprès du ministre français de l’ Économie et des Finances, Youssef Draiss, directeur général de Casablanca Transport SA, Rémy Rioux, directeur général de l’Agence française de développement (AFD) ont procédé à la signature d’une convention de subvention de 500.000 € associée au prêt de 30 millions d’euros dédié au financement des extensions du tramway de Casablanca en présence de Mohamed Boussaid, ministre de l’Économie et des Finances.


Le projet consiste en une deuxième ligne du tramway de Casablanca d’une longueur de 15 km accompagnée d’une extension de la première ligne 1 de 2 km, le tout d’une longueur d’environ 17 km avec 22 stations. Elles permettront de desservir, 9 arrondissements comptant une population de 1.058.220 personnes.

Le projet doit permettre d’augmenter de 30% la fréquentation du tramway de Casablanca et d’économiser ainsi 10.000 teq (tonne équivalent) CO2/an. Il contribue donc à faire de Casablanca une ville sobre en carbone et compatible avec l’accord de Paris sur le Climat. Sa conception intégrée dans la ville permettra aussi d’améliorer l’environnement urbain, de limiter la pollution et d’offrir un haut niveau de service à ses usagers, souligne Casa Transport.

Le projet aura aussi des impacts économiques importants, en particulier pour les jeunes et les femmes qui en sont les principaux usagers. Il leur permettra un meilleur accès à l’emploi et aux services (éducation, santé). Actuellement, 65% des voyageurs de la ligne 1 ont moins de 35 ans, 28% sont des étudiants (notamment du fait de l’existence d’abonnement étudiant) et 41% sont des femmes. D’après les enquêtes de satisfaction, les femmes apprécient Le confort et La meilleure sécurité. Le projet devrait donc avoir un effet positif sur les égalités hommes-femmes en particulier en permettant aux femmes de se déplacer de manière sûre et confortable, ajoute Casa Transport.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du plan de développement de la ville de Casablanca 2015-2020, notamment son volet mobilité qui prévoit la réalisation de 4 lignes de tramway, 2 lignes de Bus à Haut Niveau de Services (BHNS) et 15 parkings relais pour un investissement global de 16 milliards de DH qui sont financés notamment par le Fonds d’Accompagnement des Réformes du Transport Urbain (FART-Département de l’Intérieur et des Finances), la Commune de Casablanca, la région de Casablanca Settat ainsi que les emprunts garantis.

 

 
Article précédent

La CCG vise à monter un fonds de capital-retournement

Article suivant

RMA met le cap sur les entreprises