Immobilier

CasaAnfa : Thomas-et-Piron commence ses travaux en octobre


Un an après avoir signé son grand retour au Maroc, le groupe belge Thomas-et-Piron entamera en octobre la construction et la commercialisation de son complexe résidentiel de Casa Anfa. Marc Thépot, nouvel administrateur du groupe au Maroc, fera jouer son expertise dans le secteur touristique pour relancer les activités du groupe dans le Royaume.

Thomas-et-Piron met les bouchées doubles pour réussir son repositionnement au Maroc. Très avancé dans la phase études de son projet de complexe résidentiel de Casa Anfa, le groupe belge devrait disposer des autorisations « dans les 15 jours, un mois au maximum », nous confie Louis-Marie Piron, PDG du groupe éponyme, ce qui lui permettra de lancer les chantiers de construction dès le mois d’octobre.

Le projet de complexe résidentiel porte sur un ensemble de 220 appartements, et devrait mobiliser « un investissement supérieur à 200 millions de DH au début du chantier», précise le PDG de Thomas-et-Piron. Cet effort financier a été dicté par la volonté du groupe belge de se différencier de ses concurrents par la qualité du produit. « Nous serons dans les mêmes fourchettes de prix que la concurrence, mais avec une meilleure qualité, une qualité belge », souligne-t-il.

Le mois d’octobre sera donc crucial pour le groupe, puisqu’en parallèle du lancement du chantier de construction, Thomas-et-Piron entamera également la commercialisation des appartements, et sa campagne de communication. Les bureaux du groupe ont été d’ailleurs ré-ouverts et les équipes mises en place.

A leur tête, un ancien dirigeant du groupe Accor Maroc, Marc Thépot qui apportera à Thomas-et-Piron son « expérience du pays, de ses relais, du contexte et de l’écosystème marocain », fait savoir le nouvel administrateur du groupe au Maroc, rappelant qu’à Risma, il était « aussi dans une activité de promotion et de développement ». Il devrait également assumer le rôle d’ « interlocuteur qui relaie les messages du Président par rapport à l’action et aux équipes opérationnels » et « être aussi au service d’AG Real Estate, le partenaire du groupe dans son développement au Maroc », notamment sur le projet de Casa Anfa, où ils sont associés à part égale.

Louis-Marie Piron voit en lui un homme « sérieux, très professionnel, qui a fait beaucoup de choses pour le groupe Accor au Maroc ». Les deux hommes se connaissent en effet depuis plus de 10. Ils se sont notamment côtoyés dans le cadre du projet Mogador, du temps où Marc Thépot siégeait à la direction de Risma. Son expertise dans le domaine touristique marocain sera donc un atout non négligeable pour le repositionnement du groupe au Maroc, qui avait déjà investi plus de 200 millions de DH dans le projet de la station balnéaire Lixus de Larache. Louis-Marie Piron garde toujours en tête « les projets de long terme que le groupe a initié » auparavant, aujourd’hui à l’arrêt, mais il estime que « ça reviendra ». « Peut-être pas aujourd’hui, mais les projets vont pouvoir redémarrer », espère-t-il.

Lire l’intégralité de l’interview de Louis-Marie Piron, PDG de Thomas-et-Piron, dans le prochain numéro de Challenge Magazine du 18 septembre 2015

 
Article précédent

«La marque «Maroc» est de plus en plus sollicitée en Afrique»

Article suivant

Challenge 524