Gestion des déchets

Casablanca : entrée en vigueur des nouveaux contrats

Les nouveaux contrats de gestion déléguée de la propreté urbaine et de la gestion des déchets ménagers et assimilés à Casablanca, signés récemment avec les sociétés Averda et Derichebourg, sont entrés désormais en vigueur comportant d’importantes nouveautés.


Obligation de résultat, amélioration de la qualité des prestations, collecte nocturne, initiation au tri bi-flux, aménagement des points de regroupements des conteneurs, équipement de certains quartiers par la conteneurisation enterrée, tels sont les principales particularités des nouveaux contrats, dont le budget est de 893.000.000 DH (HT) par an. Un contrôle informatisé instantané sera mis en place afin d’atteindre une meilleure qualité des prestations et une satisfaction des citoyens casablancais. Ces nouveautés ont été présentées, mardi, lors d’une cérémonie officielle à la wilaya de Casablanca, présidée par le wali de la région Casablanca-Settat, gouverneur de Casablanca, Said Ahmidouch, et le président de la commune de Casablanca Abdelaziz El Omari.

Derichebourg Maroc

Lors de cette cérémonie qui a connu la participation des responsables des deux sociétés et les présidents des arrondissements concernés, le wali a également insisté sur l’implication de la population et sa sensibilisation quant à l’importance de la propreté de la métropole, appelant tous les acteurs concernés « à assumer leur responsabilité » en vue de faire de la ville une métropole digne de sa réputation en tant que capitale économique du Royaume.

Lire aussi : Gestion déléguée : Les recommandations du Conseil Economique, Social et Environnemental

Présentant les nouveaux contrats, les responsables de Casa-environnement ont, de leur côté, indiqué que plusieurs nouveautés figurent dans les nouveaux documents signés. Tout d’abord, la ville va régler, annuellement, un montant forfaitaire aux délégataires. Le système de règlement par tonnage sera dès lors abandonné, afin de maîtriser le budget réservé à ce secteur. Autre nouveauté, les nouveaux délégataires ne se chargeront pas de la collecte de gravats. C’est désormais le rôle des entreprises qui produisent ces déchets.

Averda Maroc

De nouvelles mesures sont également mises en place pour les grands producteurs de déchets (centres commerciaux, restaurants, hôtels, établissements scolaires et entreprises disposant de cantines…), qui se chargeront désormais de collecter leurs déchets ou paieront pour leur collecte. La police environnementale entrera en scène à partir de juillet prochain pour sensibiliser les opérateurs qui produisent de grandes quantités de déchets et veiller au respect du cahier des charges. Par ailleurs, la collecte des déchets ménagers se fera durant la nuit, entre 10h du soir et 6h du matin.

Les camions de collecte seront équipés de puces GPS permettant un suivi en temps réel des opérations de collecte et un archivage des données produites dans une base de données accessible aux délégataires et à la commune. Ces véhicules doivent être en mesure de collecter des bacs mais également des sacs. Les déchets de certains quartiers seront collectés presque exclusivement en porte-à-porte.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

CAN 2019 : Mbarek Boussoufa redoute la Côte d'Ivoire

Article suivant

Industrie du verre : les ophtalmologues montent au filet