Société

Casablanca : La police administrative lutte contre l’occupation des espaces publics

La police administrative s’est employée à stopper la poussée du phénomène d’occupation du domaine public et des espaces communs dans la ville de Casablanca, mardi 27 août.


Le quotidien « Assabah » rapporte dans son édition du 27 août que la police locale est intervenue pour empêcher l’exploitation illégale des espaces publiques en entravant leur fonctionnement normal.

Cette opération cible les commerces et les cafés qui étendent leurs locaux sur les espaces publics de manière permanente et abusive sans aucun respect des lois en vigueur. Dans une circulaire, ces autorités indiquent également que des sanctions seront prises à l’encontre de ces propriétaires pouvant aller jusqu’à la fermeture du commerce.

Les services de la province étaient accompagnés de la police administrative, qui a rédigé un procès verbal d’irrégularité, afin de suspendre les travaux qui auraient visé tous les arbres de la région, en les obligeant à enlever les barrières de fer sur le sol, replanter les arbres et respecter la distance autorisée d’utilisation de l’espace. En plus d’être obligé de respecter les normes de sécurité.

L’opération de libération de l’espace public a touché, entre autres, le quartier du Maarif à Casablanca, notamment sur la rue Bir Anzarane où les propriétaires de six cafés ont eu un délai pour enlever toutes les barrières, ainsi que pour respecter le domaine public et les distances.

 
Article précédent

Video. Jeux africains : Trois médailles d'or séparent le Maroc de la 2è place

Article suivant

1er janvier 2006 : Accord de libre-échange avec les Etats-Unis