Régions

Casablanca-Settat : voici les grands chantiers du budget 2021

Le Conseil de la région Casablanca-Settat a validé son budget 2021 le 5 octobre. On retient pour l’essentiel que malgré l’impact de la crise sanitaire et les contraintes engendrées, les autorités locales ont tenu à maintenir certains grands projets jugés importants dans le cadre de la poursuite de la mise en œuvre du Plan de développement régional (PDR). Les détails.


Globalement, le Conseil va poursuivre les projets d’équipement prévus (axe du transport et mobilité) visant à renforcer et entretenir le réseau routier via la construction, l’aménagement et la qualification d’un nombre de circuits, au regard de leur rôle vital dans le désenclavement, la dynamisation de l’économie locale et la consolidation de la compétitivité et l’attractivité du territoire de la région. Dans le détail, une enveloppe de 123 millions de DH est allouée à la réalisation des travaux de triplement de la route nationale (RN) n°1 sur quatre kilomètres et le doublement de la RN n°7 au niveau de la province d’El Jadida, en plus de la réalisation d’une route périphérique à Benslimane liant les routes régionales 404 et 305.

Lire aussi| Le koweitien Alargan lève 314 millions de DH pour sortir de terre ses projets marocains

On note aussi que le Conseil a décidé de consacrer 100 millions de DH pour l’approvisionnement en eau potable des communes des provinces d’El Jadida, Sidi Bennour, Settat, Berchid et Benslimane, outre la préfecture de Mohammedia. Sur le volet de l’appui aux initiatives indépendantes et promotion de l’investissement, un budget de 10 millions de DH sera mobilisé pour financer des projets visant à développer l’esprit d’entrepreneuriat chez la jeunesse dans des pôles d’excellence universitaire et à soutenir l’initiative et l’innovation des jeunes dans le secteur agricole.

Lire aussi| Tourisme : où en sont les opérateurs à la veille du 10 octobre ?

De même, on note aussi la création d’un centre régional à dimension africaine au sein de Casablanca Finance City (CFC) pour soutenir les nouvelles entreprises dans le domaine de la technologie financière et leur permettre un développement durable. Par ailleurs, le Conseil a approuvé plusieurs conventions de partenariat de 15 millions de DH dédiées au soutien des malades souffrant d’insuffisance rénale et ce, dans le cadre d’une opération qualitative globale couvrant l’ensemble des provinces et préfectures de la région, outre l’appui aux associations prenant en charge les personnes avec un handicap mental et physique, le cancer de l’enfant et les maladies de la peau.

Rappelons que le Conseil avait programmé des projets de réaménagement et équipement des hôpitaux, l’acquisition d’ambulances avec un budget de plus de 446 millions de DH, en contribution à la riposte de la région contre la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

 
Article précédent

Très lourde perte pour la Banque Populaire Fès-Meknès

Article suivant

Larabi Jaidi : "les projets industriels du Ministère ne peuvent être viables que s’ils répondent aux critères de compétitivité"