Startup

Casablanca : Technopark et SAZ apportent leur soutien aux start-ups

La société gestionnaire du Technopark (MITC) et la Société d’Aménagement Zenata (SAZ) ont lancé, mardi à Casablanca, un appel à candidatures pour le Programme d’open innovation « Smart Z » ayant pour objectif de répondre à des problématiques réelles dans le cadre du déploiement de la stratégie Smart de l’Éco-cité Zenata.


Cet appel à candidatures a pour objet d’encourager les start-ups innovantes à participer à la co-construction de solutions adaptées au stade de développement de la ville de Zenata et cible des thématiques comme la mobilité et l’urbanisme, l’environnement et l’énergie, le développement économique, la santé et l’éducation.

Ce projet qui réunit, pour la première fois, quatre institutionnels, à savoir la Caisse Centrale de Gestion (CCG), la société spécialisée du matériel informatique, du logiciel et des services informatiques (IBM), SAZ et la société spécialisée dans le conseil en stratégie (Happy ventures). Ces institutions contribueront à la mise en place d’un programme d’Open Innovation avec l’activation d’une véritable communauté d’innovation au service du développement de services intelligents pour l’Éco-cité Zenata.

Ce programme d’open innovation offre un dispositif unique, complet à multiples avantages, à savoir l’accélération technologique dans le cadre de la convention signée entre le Technopark et IBM qui permet aux entreprises du Technopark d’avoir accès gratuitement à la plateforme IBM, le financement et l’accompagnement par Happy ventures (structure labellisée par la CCG) et l’accès au marché à travers la collaboration et co-création de solutions innovantes répondants aux besoins de la SAZ avec l’octroi de bons de commande.

« L’appel à candidatures a pour objet d’encourager les start-ups innovantes membres du Technopark et non membres à participer dans la co-construction de solutions adaptées au stade de développement de la ville. À l’issu du présent appel à candidatures 10 start-ups seront sélectionnées », a relevé Samir El Aichaoui, Directeur Général de Happy Ventures.

Ces start-ups bénéficieront, a-t-il précisé, d’un financement sous forme de subventions allant de 100.000 dirhams à 200.000 dirhams dans le cadre du programme « Innov-Idea » de la CCG, d’un accompagnement au niveau de la structuration de la proposition de valeur et d’un conseil en augmentation technologique en partenariat avec IBM, et d’un accès potentiel à la commande auprès de la SAZ pour les start-ups aux solutions réussies.

Cet appel à candidatures privilégie les start-ups opérant dans le secteur des nouvelles technologies avec une orientation services ou produits. Le potentiel en augmentation est souhaité dans les domaines technologiques notamment Machine learning et Intelligence Artificielle, Drones et auxiliaires de robotisation, Imagerie 3D, technologies conversationnelles. Ces technologies seront mises à contribution pour l’augmentation du potentiel de commercialisation, le développement de services de formation, l’éducation et les activités culturelles et la dématérialisation administrative.

L’appel à candidatures est orienté vers des thématiques qui prennent en compte l’état d’avancement du développement de la ville et qui maximisent les chances de succès en termes de potentiel de monétisation à court termes. Les thématiques peuvent être développées directement avec la SAZ en tant que société d’aménagement de la ville ou avec son écosystème fournisseurs pour des besoins d’optimisation de construction, de gestion ou de commercialisation.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

ONEE : de nouveau dans le rouge !

Article suivant

La première partie du PLF 2020 adoptée en commission