Articles dans la catégorie

Aéronautique

Aéronautique

Le constructeur européen d’avions turbopropulseurs ATR et Royal Air Maroc ont annoncé hier la signature d’un contrat de maintenance globale (GMA : Global Maintenance Agreement) pour la nouvelle flotte d’ATR -600 de la compagnie nationale. Le contrat, d’une durée initiale de quatre ans, couvre les quatre ATR 72-600 dont dispose

Lire la suite
Aéronautique

Pour Airbus, l’année 2013 est en passe de s’achever sur l’un des meilleurs bilans commerciaux de son histoire. Avec la commande d’Air Asia X pour 25 A330-300 signée mercredi dernier à Paris, l’avionneur devrait terminer l’année avec « plus de 1 400 commandes », a indiqué son PDG, M. Brégier.

Lire la suite
Aéronautique

Egide, le spécialiste des boîtiers hermétiques pour applications sensibles, a cédé le 31 octobre 2013, sa filiale marocaine Egima qu’il considère comme non stratégique. Egima, créée en 2001, avait initialement pour objet d`être le sous-traitant de fabrication de la maison mère pour des produits «bas coûts» de faible technicité. L’activité

Lire la suite
Aéronautique

Auvergne Aéronautique renforce son dispositif industriel au Maroc par l’achat d’Egima, filiale marocaine du groupe européen d’électronique Egide, créée en 2001 dans la zone industriel de l’aéropole de Nouasser. Auvergne Aéronautique, qui louait depuis avril 2011 l’usine d’Egima s’étendant sur 3 000m², reprend ainsi un spécialiste des boîtiers hermétiques pour

Lire la suite
Aéronautique

800, 1 000, et aujourd’hui 1 200. A quelques semaines de la fin de l’année, le conglomérat industriel européen EADS n’en finit plus d’augmenter les prévisions de commandes brutes pour sa filiale Airbus en 2013, au grand enchantement des sous-traitants installés ou en cours d’installation à MidParc et Nouaceur. En

Lire la suite
Aéronautique

Après avoir validé le projet de doublement de la capacité de l’Institut marocain de l’aéronautique (IMA), mitoyen de l’aéroport Mohammed V de Casablanca à Nouaceur, le Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS), son opérateur, passe à l’étape de la concrétisation. Coût de l’investissement : 3 millions d’euros. Le

Lire la suite