Articles dans la catégorie

Opinions

L'édito

Le plus grand point fort du Maroc est à rechercher dans son édification institutionnelle. La monarchie exécutive est un vocable qui ne restitue pas le rôle plein de cette institution. Le Roi est l’incarnation de la nation. Il est à la fois dépositaire de l’histoire et du devenir de celle-ci.

Lire la suite
L'édito

Tous les doutes sont dissipés. Le dernier conseil des ministres est venu à point nommé pour démontrer que le Maroc ne remet pas aux calendes grecques les réformes structurelles enclenchées, pour se consacrer à la gestion des effets de la crise, même si ceux-ci sont très prégnants. Ait Taleb, le

Lire la suite
L'édito

On le sait et il y a consensus dessus ! Le gouvernement doit arbitrer au quotidien, entre les fameux équilibres macro-économiques et les besoins de la population. Il faudra de l’inventivité et de la rigueur en même temps. Ce n’est pas d’une facilité déconcertante, même si la communication de l’exécutif, quand

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

« Ce n’est pas parce que c’est difficile que l’on n’ose pas. C’est parce qu’on n’ose pas que c’est difficile »,  Sénèque. La bourrasque est là, les gouvernements valsent, des Etats vacillent et ce n’est que le commencement. La guerre d’Ukraine est un peu le bouc-émissaire. Le big-bang qui s’annonce est d’abord

Lire la suite
L'édito

Dans quelques heures, l’annonce officielle des résultats du Baccalauréat aura lieu. Nous aurons droit aux pourcentages de réussite par branches, par sexe, par région etc… Tout le monde félicitera les reçus… sauf les enseignants qui respectent leur métier. Ils parlent tous de la disparition de toute utilité de cet examen.

Lire la suite
L'édito

Sénèque écrivait : «ce n’est pas parce que c’est difficile que l’on n’ose pas, mais c’est parce que l’on n’ose pas que c’est difficile». Cette phrase millénaire s’applique à la situation actuelle au niveau mondial. La stagflation menace, la guerre en Ukraine a bon dos, l’humanité est face à ses contradictions

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Même Marine Le Pen était convaincue que le Président français aurait la majorité absolue, parce que tel était le cas depuis l’adoption du quinquennat. Les électeurs ont déjoué les pronostics. La France est ingouvernable, à moins d’une alliance de Macron avec les Républicains, à laquelle ceux-ci n’ont aucun intérêt. L’échec

Lire la suite
L'édito

La Commission européenne a répondu sèchement à l’annonce de suspension du traité d’amitié et de bon voisinage qui liait Alger à Madrid. Les termes choisis relèvent du lexique diplomatique de conflit. Laâmamra, diplomate de carrière, ne pouvait pas s’attendre à une autre réaction en optant pour le chantage face à

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

L’opinion publique se saisit, une nouvelle fois, du phénomène de la triche aux examens et de l’ingéniosité sans cesse renouvelée des tricheurs. Il s’agit d’un véritable marronnier, un sujet qui revient sur la table chaque fin d’année scolaire. On ne peut appréhender ce phénomène de manière isolée. C’est l’une des

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Omar Hilal, Représentant du Maroc à l’ONU, a déclaré : «Soltana Khaya, est un agent rémunéré de l’Algérie». Cet individu mène, avec des associations hostiles, une campagne contre le Maroc en particulier, en utilisant une citoyenne américaine qui aurait prétendument effectué une grève de la faim qui s’est étendue plusieurs mois,

Lire la suite
L'édito

La capitale du Maroc a inauguré l’année de l’Afrique. Le plus important, c’est le volet culturel qui permettra à n’en pas douter, aux artistes, auteurs du continent de rencontrer un public avide de découvertes. Sur le plan musical, on peut dire que notre jeunesse connait les grandes vedettes, et pas

Lire la suite
L'édito

L’impuissance de l’ONU devient grotesque. Elle n’a aucune prise sur le conflit Ukrainien qui entre dans son quatrième mois. Ni l’OTAN ni Moscou, n’accordent le moindre intérêt à ce que De Gaulle appelait le machin. Pourtant, ce conflit met face à face quatre des cinq membres permanents du Conseil de

Lire la suite