Articles dans la catégorie

Les chroniques de Jamal Berraoui

Les chroniques de Jamal Berraoui

Le Président turc vient de recommander à ses concitoyens de boycotter les produits français. Auparavant, il a, à deux reprises, conseillé à Emmanuel Macron de « consulter pour sa santé mentale ». Le prétexte des caricatures  ne tient pas la route. Le conflit est beaucoup plus profond et surtout inquiétant. Si par

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

« Un enfant qu’on enseigne c’est un homme qu’on gagne ». (Victor Hugo) . Nous avons depuis des décennies un débat sur l’école. Il pose des questions sur les moyens insuffisants, les programmes, la formation des enseignants et depuis quarante ans on tourne en rond. Le débat n’aboutit pas, parce qu’on ne

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Ce vendredi devait connaître la première grande prière depuis le confinement. C’était une revendication très légitime de gens qui y sont attachés. Le ministère a décidé d’ouvrir 10.000 mosquées à la prière du vendredi, alors que le Maroc en compte 50.000, d’imposer un prêche unique, et on ne voit pas

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Quarante-huit heures après Hammadi Tounsi, Aziz Saadallah a rendu l’âme. Auparavant, nous avons perdu Abdeljabbar El Ouzir, Anouar El Joundi, Chama Zaz et bien d’autres. C’est une hécatombe, un dépeuplement massif de la scène artistique. On n’y peut rien, il y a des hasards dans la vie et c’est une

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Alors que le pays est face à un défi historique, que la crise sanitaire est appelée à s’aggraver, que les déficits se creusent, que les faillites se multiplient, que le taux de chômage est à son zénith, les partis politiques refont leur numéro. Il n’y a pas un seul marocain

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Quotient électoral, les Marocains découvrent que cela existe et que c’est tellement important que la classe politique se déchire là-dessus. Oublions les aspects techniques politiquement. Prendre en compte les inscrits et non pas les votants, signifie la quasi impossibilité pour une liste d’avoir plusieurs sièges. Deux victimes par rapport à

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Partout au monde, et pas seulement au Maroc, c’est la théorie du stop and go qui est mise en œuvre dans la lutte contre la pandémie. Cela consiste à serrer les boulons le temps que les chiffres se stabilisent, puis rouvrir un peu. Sauf que cette approche est complètement inopérante

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

On ne peut pas nier que face au Covid-19, les autorités ont été  promptes à mettre en place des dispositifs qui ont permis de sauver les meubles. La sortie du confinement est beaucoup moins glorieuse dans son aspect sanitaire et l’open-bar financier est impossible. La rentrée parlementaire est fixée au

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Emmanuel Macron a tenu une conférence de presse réservée à la situation au Liban. C’est une première internationale, celle d’un Chef d’Etat qui consacre toute une conférence de presse à la situation d’un pays étranger, qui n’est pas en conflit avec son pays. Que dit le Président Français ? Les hommes

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Face à la pandémie, personne, nulle part, n’a de recette miracle. Ceux qui ont opté pour le confinement l’ont fait pour éviter l’implosion du système sanitaire, avec des coûts économiques, sociaux, psychologiques, colossaux. Il faut se rendre à l’évidence, ce virus est là pour durer et il faut apprendre à

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

L’émotion  est générale,  le martyr d’un enfant à Tanger a touché tous les Marocains et à  juste titre. Mais il faut aller plus loin que l’émotion et répondre à de vraies questions. Ceux qui proposent  la peine de mort, croient que c’est la panacée.  Le débat  sur l’abolition traverse toutes les sociétés. Ce

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

À l’instar de toutes les compagnies, qui ne sont pas encore en faillite, la RAM entame un plan social. Il se justifie parce que le secteur est totalement sinistré, que les pertes sont énormes et que les perspectives sont moroses. Les pilotes de ligne ont été les premiers à en

Lire la suite