Articles dans la catégorie

Les chroniques de Jamal Berraoui

Les chroniques de Jamal Berraoui

La population dans sa grande majorité n’adhère pas aux décisions du  gouvernement. Les parents d’élèves expriment de l’incompréhension et en arrivent à réclamer une année blanche, ce qui constituerait une vraie catastrophe pédagogique. Le corps se rebiffe, les règles sanitaires ne sont pas respectées. Il faut  se  rendre  à l’évidence,

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

La rentrée se passe dans une pagaille générale, angoissant les parents et faisant peser de gros doutes sur l’effectivité du rôle de l’école, de l’égalité des chances. Le ministère a offert, dans un premier temps, aux parents de choisir entre le présentiel et l’enseignement à distance. Ils ont plébiscité la

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Faut-il que les enfants reviennent sur les bancs de l’école ? Il n’y a pas un seul pédiatre, psychologue qui soutient le contraire. Est-ce que cela ne pose aucun problème sanitaire ? Il faut être irresponsable pour l’affirmer. Il faut donc naviguer entre les deux eaux. Les familles ont choisi. Quatre enfants

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Nous avons vécu plusieurs épisodes, inquiétants, où l’autorité de l’Etat est bafouée, la sécurité publique, la mienne, la vôtre est mise en question. La bestialité est dans nos rues. Les vieux clivages réapparaissent, il suffit de réclamer une réponse pénale appropriée pour être qualifié d’ultra-sécuritaire. Les tenants de cette position

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Des centaines de quasi-personnes, d’animaux debout sur deux pieds poursuivant une dizaine d’agents des forces auxiliaires, mettant leur intégrité physique  en danger. C’est ce que les images nous ont donné à voir. Soyons méthodiques et disséquons la question : tout cela c’est à cause de l’Achoura, qui n’est pas une fête religieuse,

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Un État est dit de droit quand la règle du même nom s’applique à tous, sans distinction. On peut contester une loi, la considérer injuste, militer pour son abrogation, mais on l’applique, on la respecte. En vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par la loi d’urgence sanitaire, le gouvernement

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

La décision de fermer plusieurs villes ne peut être discutée en dehors de la situation sanitaire. Celle-ci est alarmante à plusieurs titres. L’incidence augmente insidieusement. Il y a donc un vrai problème, une réelle urgence. Les confinements localisés sont une option, même si chacun peut avoir un avis sur les

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Driss Lyazami et Mahjoub El Haiba ont réussi leur pari, un pari de fidélité et de reconnaissance : rendre hommage à l’un de leurs compagnons, Mustapha Iznasni. Le pari est réussi parce que l’hommage est à la mesure de l’homme. Mustapha Iznasni a été militant des droits de l’homme, infatigable,

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Non seulement le virus n’a pas disparu, mais les chiffres de contaminations augmentent sensiblement. Il y a sûrement l’effet des tests plus fréquents. Cependant au pire de la crise, nous avions une moyenne de 20 cas graves dans nos salles de réanimation, nous en avons aujourd’hui 31. Le nombre de

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Le lycée d’excellence de Benguerir va encore faire un saut dans le classement des meilleures prépas aux grandes écoles françaises. Il était cinquième l’année dernière. Il sera sur le podium cette année. Les résultats du concours de polytechnique sont tombés : 21 des candidats issus de ce lycée sont déclarés

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

L’éviction du gouverneur d’Anfa (Casablanca) à cause de la démolition d’une villa classée a suscité beaucoup d’émois. Nous nageons dans le mensonge absolu. Quand nous classons un bien qu’est-ce que nous en faisons ? Généralement rien. La villa en question  aurait pu devenir un lieu de vie, un centre culturel. Elle

Lire la suite
Les chroniques de Jamal Berraoui

Le projet de Loi de Finances rectificative a déçu, au point qu’un parlementaire RNI, parti du ministre des Finances paraît-il, l’a qualifié d’antisocial. A regarder de près le projet de Loi de Finances rectificative, il n’y a aucune vision pour l’avenir à moyen terme, juste des mesures à court terme,

Lire la suite