Immobilier

CDMC recommande de conserver le titre Addoha dans les portefeuilles

CDMC, la société de bourse du Crédit du Maroc, recommande de conserver le titre Addoha dans les portefeuilles. A cette occasion, nous avons interviewé Kawtar Karbal, responsable du Département Analyse & Recherche chez CDMC pour nous livrer son avis sur les perspectives d’Addoha ainsi que son analyse du marché immobilier.


Kawtar Karbal, Responsable du Département Analyse & Recherche

Quelle analyse faites-vous de la situation actuelle du marché immobilier ?

Nous prévoyons un prolongement de la crise du secteur immobilier au Maroc. Plusieurs éléments plaident en faveur de cette conjecture, à savoir le recul de 21,6% des mises en chantier à 89.653 unités et la dépréciation des ventes de ciments de 1,32% au cours du 1er semestre de l’année en cours. De même, nous soulignons une croissance limitée à 2,2% des crédits immobiliers entre les premiers semestres 2014 et 2015, occultant une baisse de 8,5% des crédits accordés aux promoteurs immobiliers et une hausse de 6,1% des crédits à l’habitat. A ce niveau, nous considérons les deux exercices 2015 et 2016 comme deux années charnières pour l’activité de la promotion immobilière. Les prémices de la reprise ne se feraient valoir qu’à partir de l’année 2017.

Qualifiez-vous de bons, les résultats semestriels d’Addoha ?

Oui dans la mesure où le groupe réussit son plan de désendettement. En effet, le promoteur immobilier s’est désendetté de plus de 1 milliard de DH au premier semestre. Par ailleurs, il a pu réaliser des ventes définitives de 9.063 unités. Dans ces conditions, le chiffre d’affaires consolidé au premier semestre 2015 s’est légèrement amélioré de 0,46%, à 3,4 milliards de DH, soit 47% des objectifs de son Plan Génération Cash (PGC). Pour sa part, le résultat net des entreprises intégrées reste quasi-stable à 605,1 millions de DH au premier semestre 2015.

Quelles sont vos prévisions sur Addoha, pour 2015 et 2016 ?

Pour les années 2015-2016, nous prévoyons pour le groupe Addoha un allégement graduel du poids du segment Logement Économique et Moyen Standing, dans la totalité des unités à livrer, de 93,4% en 2014 à 93% en 2016. En se référant au programme PGC, nous estimons que l’effort du déstockage des unités devrait s’opérer plus amplement pour la catégorie Business Unit Haut Standing, qui reste génératrice de valeur ajoutée importante. Cette conjecture se trouve corroborée par la morosité que connaît actuellement le logement économique et qui se traduit par une baisse de 21,5% des unités mises en chantier au titre du premier semestre 2015, soit 75.964 logements seulement. On prévoit également un accroissement annuel moyen des prix des unités Haut Standing limité à 2,4% entre 2015 et 2016 en réponse à un rééquilibrage entre l’offre et le pouvoir d’achat des catégories socioprofessionnelles ciblées. A prévoir également une contraction de la part de marché du groupe Addoha dans la production nationale de logements à 14,4% en moyenne entre 2015 et 2016, contre 14,7% en 2014 et 15,5% en 2013 suite notamment au PGC qui priorise le déstockage des anciennes unités achevées avant de se lancer dans de nouvelles constructions. Le chiffre d’affaires d’Addoha devrait s’améliorer de 2,2% en 2015 et de 0,5% en 2016.

Votre recommandation sur le titre Addoha ?

Sur la base d’un taux d’actualisation de 10,61%, nous prévoyons un prix théorique pour Addoha de 27 DH par action, ce qui représente une décote de 4,8% compte tenu du cours de l’action de 25,9 DH au 23 octobre 2015. A ce niveau de cours, la valeur immobilière présente un rendement de dividende estimé à 7,53% en 2015 et prévisionnellement de 7,54% en 2016. Aussi, nous recommandons de conserver le titre Addoha dans les portefeuilles.

Le marché Actions pourrait-il clôturer l’année 2015 sur une note positive ?

Au contraire, nous estimons que le marché Actions devrait clôturer l’année 2015 en territoire rouge, en l’absence de tout catalyseur qui serait à même de secouer la place casablancaise et la sortir de sa léthargie !

 

 
Article précédent

Une triple distinction pour BMCE Bank

Article suivant

MGI Coutier démarre début 2016 une usine à El Jadida