Activités royales

Centrale Noor 1: Le Souverain lance la mise en service

La Centrale solaire Noor I, dont la mise en service officielle a été donnée ce jeudi 4 février à Ouarzazate par le Roi Mohammed VI, érige le Maroc en plateforme modèle pour le développement de l’industrie des énergies renouvelables à l’échelle mondiale. D’une capacité pouvant atteindre 160 MW, la première Centrale du Complexe Noor Ouarzazate (Noor I), adopte le procédé de production dit IPP (Independent Power Producer). Cette centrale, développée sur une surface d’environ 480 hectares, fait appel à la technologie thermo-solaire (CSP) à capteurs Cylindro-Paraboliques avec une capacité de stockage thermique prévue de trois heures à pleine puissance.


Le Souverain a ensuite lancé les travaux de réalisation de la deuxième et troisième centrale du complexe solaire Noor Ouarzazate (Noor II et Noor III). D’une puissance de 200 MW et une capacité de stockage de minimum sept heures, la centrale Noor II (810 millions d’euros) sera développée sur la base de la technologie thermo-solaire (CSP), avec capteurs cylindro-paraboliques et devra s’étaler sur une surface maximale de 680 ha. Mobilisant des investissements de l’ordre de 645 millions d’euros, Noor III placera définitivement le Royaume à l’avant-garde technologique avec l’utilisation de la technologie tour thermo-solaire. Elle sera d’une capacité de 150 MW avec près de 8 heures de stockage. Cette technologie promet des performances encore meilleures.

Ces trois projets, combinés à une dernière phase photovoltaïque (Noor IV), feront de Noor Ouarzazate le plus grand site de production solaire multi-technologique au monde avec une capacité de 580 MW et un investissement total supérieur à 24 milliards de dirhams, sans compter les infrastructures communes développées par Masen et l’ONEE pour les besoins des développeurs. Ces infrastructures servent les besoins de connexion électrique, de transport routier, d’adduction en eaux brute et potable, de drainage, de télécom, et de sécurité.

Noor Ouarzazate, le premier projet d’énergie solaire piloté par MASEN, est le plus grand complexe énergétique au Monde avec une capacité totale de 580 MW. Etendu sur plus de 3.000 hectares, Noor Ouarzazate est constitué de quatre centrales solaires multi-technologiques, développées dans le respect total des normes internationales, tant au niveau technologique qu’environnemental, et associées à une plateforme de recherche et développement qui s’étend sur plus de 150 hectares. Il abritera un parc à thèmes de 16 hectares dont le tracé reproduit celui de la carte du Royaume, ainsi que des équipements structurants, dont un bâtiment multifonctions comprenant des espaces dédiés à l’exploitation et au fonctionnement du Site, un auditorium, une médiathèque, une tour belvédère offrant une vue panoramique.

Outre le complexe « Noor-Ouarzazate », le plan solaire « Noor » prévoit la construction d’une série de centrales solaires multi-technologiques à Midelt, Laâyoune, Boujdour et Tata, pour une capacité minimum de 2.000 MW, soit 14 % de la capacité électrique installée au Maroc. En somme, la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique marocain est aujourd’hui un enjeu majeur pour le pays. Celles-ci permettent au Maroc, qui possède de nombreux atouts pour les développer, de faire face à ses besoins croissants en énergie tout en améliorant sa sécurité énergétique. Elles sont également une réponse, la plus juste et visionnaire, aux problématiques liées à la lutte contre le changement climatique.

 
Article précédent

Noor I : l’Union européenne félicite le Maroc

Article suivant

Intelligence économique : un nouvel entrant