Classement

Ces 10 musulmanes qui ont marqué l’actualité en 2015

Mvslim.com a présenté un Top des 10 musulmans qui ont marqué l’année 2015. Parmi eux, un chercheur Marocain, Rachid Yazami. En 2015, ce dernier a inventé la puce qui peut recharger un téléphone en 10 minutes. Aussi, le Top 10 des musulmanes de l’année 2015 par Mvslim.com met en lumière 10 femmes aux réalisations éloquentes.


En tête du classement, Dalia Mogahed fût la première femme musulmane à la Maison Blanche en 2009. Elle est l’une des plus proches conseillers de Barack Obama. Elle se distingue par sa passion à toute épreuve, son objectivité et la crédibilité de son discours et de ses actions. Dalia Mogahed prône les avis et opinions des musulmans à travers les États-Unis dans la façon la plus simpliste. La conseillère d’origine égyptienne est aussi une écrivaine et conférencière de renom.

Nadiya Hussain arrive en seconde position. Elle est la star de la télévision anglaise de 2015. Sa participation à l’émission « Le Meilleur pâtissier » en a séduit plus d’un. Sa personnalité ainsi que ses gâteaux colorés et ses sculptures en chocolat ont conquis le cœur de millions. Ce qui met Nadiya dans le top 10 est son succès tout au long de 2015 et son ambition de poursuivre sur cette lancée en 2016. Après avoir signé un contrat d’édition avec Michael Joseph, elle prépare une émission de cuisine avec le finaliste de l’émission « Le meilleur pâtissier », Tamil Ray.

Ibtihaj Muhammad arrive 3ème au classement. Elle est la première escrimeuse américaine musulmane dans le monde. Et Elle est classée parmi les meilleures au monde. Qualifiée aux prochains jeux olympiques, elle a déclaré : « ça a toujours été mon rêve». Juste cette année, elle a reçu plusieurs prix pour ses performances.

4ème, Tawakkul Karman est une journaliste, femme politique, militante des droits de l’homme ainsi que l’une des 10 musulmans qui ont gagné un prix Nobel de la paix. Elle porte l’étendard du soulèvement yéménite de 2011. Elle est également connue pour avoir cofondé “Muslim Journalists Without Chains”. Elle est devenue la première femme arabe et la deuxième femme musulmane à remporter un prix Nobel et le deuxième plus jeune Nobel de la Paix à ce jour.

Reconnue pour son militantisme dès l’âge de 16 ans, Malala Yousafzai était la plus jeune titulaire du prix Nobel de la paix à l’âge de 17 ans. Elle est classée 5ème.

En 6ème position, Carolyn Walker qui est la première juge américaine à jurer sur le Coran plutôt que la Bible tout en portant un hijab.

A la 7ème place, Iman Aldebe, fille d’un Iman retraité. Elle a percé dans l’industrie de la mode en Royaume-Uni et en France avec sa ligne de hijabs et turbans. Salma bint al-Oteibi Hizab est la première conseillère d’Arabie saoudite, l’une des dix-huit qui ont remporté des sièges aux élections gouvernementales. Elle arrive 8ème. Pour fermer ce classement, Aseel Shaheen et Noor Tagouri. Aseel est la première femme musulmane arabe à avoir officié à Wimbledon. Malgré des remarques au départ, sa présence a bien été acceptée sur le court et par les spectateurs. Noor Tagouri, quant à elle, a réussi à drainer un maximum de soutien et d’audience sur le web. Elle poursuit ses efforts en vue d’atteindre son objectif d’atteindre la télévision commerciale américaine. Pourtant, ce qui semble lui interdire ce grand paysage médiatique est son hijab. Et pour la jeune femme, c’est soit avec son hijab, soit rien. Ce qui la distingue est sa persévérance, sa motivation et sa volonté d’atteindre son but ultime.

 
Article précédent

"La réforme des retraites vise à assurer la pérennité"

Article suivant

L'homme abattu par les policiers à Paris serait marocain