Banques

CFG Bank lève 300 millions de DH auprès de nouveaux investisseurs

Le petit poucet du secteur bancaire au Maroc creuse son sillon.


En effet, CFG Bank vient de convoquer ses actionnaires pour le vendredi prochain afin de valider une augmentation de capital de 300 millions de DH. Cette nouvelle recapitalisation succède, à quelques semaines près, à celle opérée en fin 2016… et ce pour un montant identique !

Si pour l’instant, selon les informations recueillies de source proche du dossier, les actionnaires actuels, y compris les institutionnels que sont RMA, BMCE Bank, AXA Assurance Maroc et CIMR renonceraient à leurs droits de souscription, rien ne filtre sur l’identité des nouveaux arrivants. Mais il semblerait qu’il s’agit principalement d’un investisseur étranger qui devra dépasser, suite à cette opération, le seuil de 20% du capital. Une première dans le secteur bancaire marocain depuis 2010 où le groupe français Crédit Mutuel était monté à plus de 20% dans le capital de BMCE Bank (précisément en passant de 15% à 25%).

Cette nouvelle injection d’argent frais va permettre à la banque présidée par Adil Douiri de financer son projet de développement dans la banque universelle qu’elle avait lancé officiellement fin 2015 après l’obtention de l’agrément bancaire quelques trois ans auparavant. Le renflouement corrélatif des fonds propres donnera également plus de latitudes à CFG Bank d’augmenter ses crédits individuels sachant qu’elle s’attaque depuis peu au marché des Corporates et des grosses PME en parallèle à une forte offensive sur le segment des particuliers haut de gamme.

Rappelons que le management de cette banque avait annoncé il y a quelques semaines que les actionnaires visent une introduction en bourse à horizon 4 ans. Entre temps, il faudrait d’abord revenir rapidement à l’équilibre et afficher, dans la foulée, des marges au diapason des grandes consœurs du secteur alors qu’à fin juin 2017 le groupe créé en 1992 continuait de perdre de l’argent (ce qui est le cas depuis quatre ans) avec une perte consolidée nette de près de 50 millions de DH.

 
Article précédent

Casablanca abrite FUTUR.E.S in Africa

Article suivant

Il fait l’actu : Mohamed El Kettani, PDG du groupe Attijariwafa bank