Banques

CFG Bank poursuit sa mue vers une banque universelle

Deux ans après avoir lancé officiellement son activité bancaire, CFG Bank avance doucement mais sûrement dans sa transformation en banque universelle. En effet, le groupe de services financiers cofondé en 1992 par le duo Adil Douiri et Amyn Alami vient de rajouter la corde du leasing à sa harpe de services bancaires et para-bancaires. Lancé dans un premier temps au profit de la seule clientèle entreprise, ce nouveau produit sera rapidement étendu aux professionnels qui font partie avec le segment des particuliers à hauts revenus du cœur de cible de CFG Bank. Mais d’ores et déjà, l’offre comprend aussi bien du leasing immobilier que du leasing mobilier.


Par ailleurs, il faut noter que le petit poucet du secteur bancaire marocain a pris le parti de ne pas créer de filiale spécialisée ad hoc, à l’instar de toutes les autres banques marocaines qui proposent le leasing à leurs clients (BMCE Bank/Maghrebail, Attijariwafabank/Wafabail, SG/Sogelease….), mais plutôt d’y dédier un département interne et de porter les encours de leasing dans le bilan même de la banque. Une latitude que permet d’ailleurs l’agrément bancaire obtenu en 2012 par CFG Bank, le premier du genre en plus de trente ans dans un secteur marqué par une régulation pointilleuse de la part de Bank Al-Maghrib et une véritable parcimonie dans les sésames délivrés par cette autorité de tutelle.

Selon des sources proches du dossier, l’ex-leader marocain des métiers de banque d’affaires s’apprête aussi à lancer une offre de crédit à la consommation dédiée à la clientèle des particuliers, ce qui poussera un peu plus sa mue vers une banque universelle à réseau limité mais à forte connotation digitale permettant de dématérialiser de larges pans de l’activité bancaire ordinaire. Rappelons qu’à ce jour CFG Bank compte une dizaine d’agences et une quinzaine de guichets bancaires « outdoor » à travers le royaume. Et si le réseau d’agence ne devra pas dépasser une vingtaine à moyen terme selon le management, celui des guichets bancaires connaîtra, par contre, une évolution exponentielle.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

OFPPT : évolution de +24% du chiffre d’affaires

Article suivant

WeLoveBuzz à la conquête de l’Égypte