Blog

Challenge.ma lance le journalisme participatif 2.0

Challenge est le seul titre de presse au Maroc avec son support internet challenge.ma à clamer haut et fort sa volonté de développer le concept de « journalisme participatif ». Mais commençons par le commencement : qu’est-ce que cette notion, au demeurant un peu barbare, de journalisme participatif ?


Il s’agit d’un nouveau modèle dans lequel le lecteur n’est plus passif, mais acteur. Il s’exprime librement, il intervient, il influe sur le contenu journalistique ; bref, il le crée. Nous avons compris que l’information traditionnelle avait fait son temps. Le temps où le média agissait seul, sans tenir compte de son audience, est révolu. Il est l’heure à présent de donner la parole à notre lectorat. Le journalisme participatif, c’est un principe selon lequel le lecteur occupe une place fondamentale. Animé par des professionnels de l’information, le lecteur devient auteur, écrit et publie son contenu.

Internet a changé le mode de consommation des médias, c’est aujourd’hui une réalité. Le journaliste professionnel ne peut plus se permettre d’imposer à son lecteur une vision unique. Ce dernier a également le droit de donner son avis, autrement que par de simples commentaires sur les réseaux sociaux. La toile s’adapte, la toile est malléable. Et la presse écrite dite « traditionnelle » autant que les sites d’informations se doivent de faire de même ; c’est via des tribunes dédiées à des auteurs amateurs, des bloggeurs, que ce modèle participatif peut évoluer sereinement. Des sites comme Rue89 ou Agora Vox l’ont compris et mettent le lecteur au centre du processus journalistique. 

Le magazine Challenge et Challenge.ma souhaitent accompagner et favoriser ce changement en faisant appel à toutes les plumes, âmes d’écrivains ou bloggeurs, qui n’attendent que l’occasion de pouvoir se lancer.  
Pour postuler au rôle de contributeur, veuillez nous contacter sur la messagerie privée de notre page Facebook en cliquant ICI 

 
Article précédent

Le spectre du 16 mai 2003 est il toujours aussi présent dans les esprits?

Article suivant

Edito : Effervescences