Société

Chami : « Il faut augmenter l’impôt sur les richesses non productives »

Il a invité le Parlement à se pencher sur les questions liées à la taxe sur la fortune et oeuvrer pour le soutien des couches sociales défavorisées.


Le président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Ahmed Réda Chami, a appelé à une augmentation de la taxe sur les riches, lors de la présentation du projet de budget du CESE pour 2020 devant le Comité des finances, ce soir, rapporte Goud.ma.

Lire aussi : Le CESE appelle partis et syndicats à se réinventer

Il a également appelé à une taxe sur les richesses non productives (terres, propriétés inutilisées, non productives). « Cela facilite l’activité économique », a-t-il expliqué.

« Je pense que des mesures devraient être prises pour aider les couches sociales marginalisées en soutenant le pouvoir d’achat de la classe moyenne afin d’alléger leur fardeau », a-t-il suggéré.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Réduction des disparités territoriales : 22,45 milliards de DH mobilisés en trois ans

Article suivant

Vidéo. Zineb El Rhazoui fait "un appel au meurtre" !