IndustrieInvestissement

Charte de l’investissement, les premiers fruits sont là !

Trente contrats ont été signés le lendemain de l’annonce de la nouvelle charte de l’investissement, avec des entreprises britanniques, canadiennes, brésiliennes, chinoises, indiennes et russes.


Sur les 30 contrats d’investissement signés au mois de juillet, 21 concernent des entreprises du secteur automobile, parmi elles le fabricant britannique de pièces automobiles Delphi.

L’accord prévoit également la construction d’une usine de fabrication de systèmes de distribution électrique dans le parc industriel Agropolis à Meknès, pour un investissement de 400 millions de dirhams ainsi que la création d’un centre de recherche et développement.

L’ensemble des 30 contrats devraient entraîner la création de 39 000 emplois, selon le cabinet britannique Oxford Business Group (OBG).

Pour rappel, suite à l’introduction de cette nouvelle charte, le gouvernement marocain a signé le mois dernier des contrats d’investissements pour un total de 7,5 milliards de dirhams, toujours ajoute l’analyse de l’OBG.

La nouvelle charte de l’investissement adoptée doit attirer d’importants capitaux étrangers vers le Maroc, qui contribueraient à la création de milliers d’emplois dans le pays.
La nouvelle charte s’inscrit dans le cadre de la loi 60-16, elle prévoit une restructuration des activités de promotion de l’investissement sous la houlette d’une agence centralisée et le développement de zones franches dans chacune des 12 régions du pays.
Les analystes de l’OBG concluent enfin par un constat. Bien que de nombreux pays dans la région aient connu un important recul des investissements étrangers au cours des cinq dernières années, le Maroc au contraire enregistre une hausse de 11% des investissements directs étrangers  entre 2010 et 2015, atteignant 39 milliards de dirhams.

 
Article précédent

Facture énergétique : Le Maroc gagne 12,53 milliards de DH

Article suivant

C'est parti pour la 4è édition de l'African Cristal Festival