International

Chine : l’arme technologique pour contrer le coronavirus

L’empire du Milieu est le seul pays à avoir maîtrisé jusqu’à présent la propagation du coronavirus. Pour y arriver, il s’est appuyé sur l’innovation technologique.


Robots 5G, fournitures imprimées en 3D, applications mobiles… Pour contrer le coronavirus, la Chine a fait appel à l’arme technologique. Cette stratégie s’est révélée efficace puisqu’elle a permis au pays de limiter la propagation du Covid-19.

Pour y arriver, l’empire du Milieu a déployé une multitude de solutions. A commencer par des robots livrant les commandes. Ces derniers ont joué un rôle primordial à Wuhan, épicentre de l’épidémie, en transportant des fournitures médicales urgentes et des marchandises nécessaires après que la ville ait mis en place des restrictions de circulation strictes. La Chine a également fait appel aux drones sans pilote équipés de haut-parleur pour tenir les citoyens informés et les conseiller. Autre innovation : un robot mobile intelligent doté de plusieurs fonctions comme la reconnaissance faciale et le prélèvement de la température qui patrouille dans la ville de Suzhou (à l’est du pays) pour aider à contrôler la propagation du coronavirus, rapporte le site d’information xinhuanet.com.

Robot mobile intelligent

Autre initiative : après le déclenchement de l’épidémie, Suzhou Jiangnan Aerospace Mechanical and Electric Industry Co., Ltd. a immédiatement mobilisé neuf ensembles d’équipements d ‘« hôpitaux mobiles » pour aider les hôpitaux de fortune de Wuhan. L’équipement se compose de véhicules spécialisés qui peuvent assister le personnel médical lors des chirurgies, établir les télécommunications, fournir l’électricité… Aussi, pour gérer correctement les déchets médicaux, une cabine d’incinération mobile, d’une taille de trois conteneurs standards, est utilisée à Wuhan. Elle peut traiter 5 tonnes de déchets médicaux par jour, les transformant en cendres inoffensives en 20 minutes, souligne le site d’information.

Lire aussi : S.E.M Li Li: « La lutte contre le Covid-19 renforce la solidité et la sincérité des relations entre la Chine et le Maroc »

De son côté, la province de Hubei a fait appel à des salles de quarantaine imprimées en 3D. Les chambres d’environ 10 mètres carrés chacune sont équipées d’un climatiseur, une salle de bain et une douche pour les patients en quarantaine.

La R&D n’a pas été en reste durant cette bataille contre le coronavirus. Les tests d’acides nucléiques jouent un rôle important dans la détection du Covid-19. Des experts de Jiangsu ont ainsi développé un kit de test nucléique rapide qui peut dépister l’infection en 15 minutes. 14 kits ont été approuvés pour une utilisation clinique, note xinhuanet.com.

Recours aux applications

A la base très utilisés en Chine, notamment pour le commerce, les services de QR Code se sont étoffés lors de cette crise sanitaire. Les codes produits avec l’application mobile Alipay se basent sur les mouvements des utilisateurs au cours des deux dernières semaines et leur indiquent s’ils se sont rendus dans des zones infectées par le virus. Au lieu de remplir des formulaires de rapport de santé, les résidents affichent les QR Codes aux points de contrôle. Ainsi, des contrôles sont réalisés sans contact réduisant les risques de transmission du virus, souligne le site d’information.

Lire aussi : Coronavirus : Le Maroc reçoit un nouveau lot de matériel envoyé par la Chine

Les applications ont également joué un rôle central dans cette bataille en soutenant les efforts gouvernementaux visant à contenir le Covid-19. Elles ont ainsi proposé plusieurs outils pour garder les chinois en bonne santé, bien approvisionnés et à l’aise pendant la crise. Les applications chinoises majeures ont ainsi intégré une catégorie regroupant tout ce qui touche au coronavirus. Cette catégorie comporte les statistiques officielles, la possibilité de vérifier si les autres passagers d’avions et de trains ont été déclarés positifs, des cartes dirigeant vers les cliniques et les unités de soins intensifs les plus proches, le commerce électronique (masques, désinfectant…), etc.

Grâce, entre autres, à ces outils technologiques, la courbe des nouvelles infections a commencé à fléchir, accélérant ainsi le déconfinement partout dans le pays, même à Wuhan.

 
Article précédent

Live. Coronavirus : la situation au Maroc, vendredi 17 avril à 18h

Article suivant

Coronavirus : 2564 cas positifs cumulés vendredi à 18 heures, 281 guérisons