Monde

Chine : Le choix stratégique de l’internationalisme humaniste

L’internationalisme humaniste apparait de plus en plus, et de manière irréversible, un choix stratégique de la Chine Populaire, pays dont la civilisation est plus que millénaire.


Le monde observe le comportement des Etats, et surtout celui des grandes puissances, en ces temps de crise. Une crise multidimensionnelle, globale et inédite. Cette crise menace la vie humaine, les activités socioéconomiques, mais aussi, plus profondément, les valeurs humaines universelles. Elle met aussi les nations à l’épreuve.

Les Etats Unis d’Amérique, dans le prolongement du cri « America first ! », ont fermé le robinet à l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), après avoir claqué la porte à l’Accord de Paris. Au contraire, la Chine figure toujours parmi les acteurs étatiques qui s’engagent et essaient de contribuer à une évolution climatique mondiale respectueuse des équilibres environnementaux.

Lire aussi : Solidarité : l’Ambassade de Chine au Maroc soutient les familles dans le besoin

Dans la crise actuelle due au Covid-19, elle a d’abord contribué de manière exceptionnelle en versant à l’OMS une somme de 20 millions de dollars, à laquelle s’est récemment ajoutée une nouvelle somme de 30 millions de dollars. La stratégie diplomatique de la Chine est déclinée à la fois globalement et localement. Elle partage avec plusieurs Etats dans le monde ses meilleures pratiques scientifiques expérimentales accumulées dans la lutte contre le Covid-19.

En ce mois de Ramadan, un mois sacré où les musulmans pratiquent pour la première fois le jeûne dans le confinement, l’Ambassade de la Chine à Rabat a agi très symboliquement en offrant des paniers de produits alimentaires à des familles nécessiteuses. La Chine agit de la même manière dans plusieurs pays d’Afrique. Elle a bien compris les spécificités des économies africaines dominées par la précarité sociale, résultat de la situation néocoloniale.

Contrairement à certaines anciennes puissances coloniales où des « scientifiques » prônent l’expérimentation de leurs nouveaux produits médicaux en Afrique, considérant ainsi le continent africain comme un laboratoire, et allant jusqu’à comparer les africains à des « prostitué(e)s », la Chine a choisi la voie du respect des valeurs humaines authentiques et universelles, celle de la construction de l’amitié solide et sincère entre les peuples. C’est la voie de l’avenir et de l’espoir.  

 
Article précédent

Maroc : Vacances scolaires du 27 avril au 3 mai

Article suivant

Coronavirus : 2.000 tests de dépistage par jour