LUXE

Christian Dior injecte 52 millions de DH dans sa filiale marocaine

Après Prada et Galeries Lafayette qui ont plié bagage au lendemain d’aventures saignantes financièrement, c’est au tour de la maison française mythique de mode Christian Dior, de voler à la rescousse de sa filiale marocaine qui cumule les pertes depuis son implantation au Morocco Mall en début 2012. Et ce sont plus de 52 millions de DH que le groupe Dior vient d’injecter dans Christian Dior Couture Maroc (CDCM), l’entité qui détient les deux magasins marocains. Cette opération s’est matérialisée par un coup d’accordéon qui a hissé, dans un premier temps, le capital de CDMC de 6,4 millions de DH à 18,4 millions de DH (hors prime d’émission de 40,4 millions de DH) avant qu’une réduction de 12 millions de DH ne le ramène, à nouveau, à son niveau initial par apurement des pertes antérieures. Il faut dire que les fonds propres avaient viré au rouge dès 2014 et cela s’est aggravé en 2015 avec une perte nette de 2,6 millions de DH pour un chiffre d’affaires de 34 millions de DH.


Rappelons que le groupe Christian Dior qui existe depuis 1946 avait planté son étendard au Maroc en 2004, juste avec l’ouverture d’un magasin de 70 m² dans l’enceinte du célèbre hôtel La Mamounia à Marrakech. En début 2012, la marque avait pris pied au Morocco Mall dans la zone luxe du premier centre commercial africain, ce qui a fortement impulsé ses ventes mais également fait exploser ses charges d’exploitation. Pour l’instant, rien ne filtre quant aux intentions du groupe français de se maintenir ou pas au Morocco Mall, mais avec des ventes en progression de 28% en 2015, l’équilibre n’est pas loin. Un motif peut être pour ne pas forcément marcher sur les brisées de son concurrent italien Prada.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Le groupe français Hutchinson s’implante

Article suivant

Les agrumes marocains ré-autorisés sur le marché US