Ciment

CIMAF : Sefrioui lance une deuxième usine en Côte d’Ivoire

La production cimentière de la filiale CIMAF (Ciments d’Afrique) du groupe marocain Addoha, en Côte d’Ivoire, s’établira à deux millions de tonnes par an, avec l’ouverture fin 2017 de la deuxième usine dans la ville portuaire de San Pedro. L’annonce a été faite par Anas Sefrioui, patron du groupe à l’issue d’une audience que lui a accordée le président ivoirien, Alassane Ouattara, qui précise que son groupe procède ce jeudi 7 avril à San Pedro, au lancement des travaux de réalisation de sa seconde cimenterie, pour un investissement de 17 milliards de FCFA.


‘Nous avons installé en 2011, une usine de ciment de 500 000 tonnes dans le quartier industriel (Yopougon). Il y a quelques semaines, nous avons lancé l’extension de cette usine dont la production passe désormais, à 1 million de tonnes annuellement », explique Sefrioui. Quant à l’unité de fabrication de sachets pour ciments, celle-ci va alimenter,  »nos usines, l’ensemble de la Côte d’Ivoire et des usines de la sous-région, avec une capacité de production estimée à 100 million de sacs », a-t-il poursuivi. Il précise, par ailleurs,que ‘toutes les usines que nous installons sont des usines allemandes de troisième génération donc du matériel très sophistiqué » a-t-il souligné.

Le total des investissements en Côte d’Ivoire, du groupe Addoha tourne autour de 80 milliards de FCFA, dont 15 % sont prévus pour l’environnement. Le groupe est également impliqué dans le vaste programme de réalisation de logements sociaux et de standing lancé par le gouvernement ivoirien.

 
Article précédent

Maroc-Arabie Saoudite : Boussaid décroche 2,3 milliards DH de dons

Article suivant

Plus de 5000 entreprises présentes à la 4e édition du HUB Africa