Flash-eco

Le Nord et l’Afrique de l’Ouest dans le viseur de Cimar

 


Surtout implantée dans le sud et le centre du pays avec trois usines, Ciments du Maroc (Cimar) se tourne désormais aussi vers le nord. Un centre de broyage d’une capacité de 500 000 tonnes doit être mis en service d’ici à fin 2016 près de Tanger, pour un investissement de 3 millions d’euros. Beaucoup plus au sud cette fois-ci, l’opérateur commence également à poser des jalons. Déjà présent en Mauritanie et en Gambie, Italcementi veut en effet s’appuyer sur sa filiale marocaine pour poursuivre son développement en Afrique de l’Ouest. Plusieurs projets ont déjà été identifiés, le plus avancé étant une unité de broyage en Guinée, dont les travaux débuteront avant la fin de l’année pour une mise en service prévue au début de 2017. Enfin, face à une concurrence exacerbée, la firme mise sur le déploiement d’une marque commune à tous ses produits, i.nova, et d’un réseau de points de vente pour se rapprocher de sa clientèle.

 

 
Article précédent

LPF voit double à Nouaceur

Article suivant

La Banque mondiale débloque 150 millions de dollars pour le Maroc