Scanner

Ciments de l’Atlas continue de faire mal

Sans tempête ni trompette, les Ciments de l’Atlas sont en train de redessiner l’organisation du secteur. En effet, la cimenterie du groupe d’Anas Sefrioui (actionnaire majoritaire d’Addoha) revendique désormais pas moins de 15% de parts de marché en moins de trois ans d’existence. Et, aucune société n’est épargnée, mais cette année c’est sans doute Ciments du Maroc qui en souffre le plus. Le cimentier de Marrakech a vu ses ventes baisser de 7%, alors que le secteur n’a subi qu’un léger repli de 1,6%. La nouvelle cimenterie prévue à Nador, devrait encore bouleverser la donne. Mais cette fois, ce sera à Holcim de subir l’impact.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Pernod Ricard s'installe en propre

Article suivant

Maroc-Afrique: Stratégie gagnante