Résultats annuels

Ciments du Maroc : forte baisse du résultat net à cause de… l’Egypte

La filiale d’Italcementi Group, Ciments du Maroc « Cimar », a réalisé au titre de l’exercice 2016 un résultat net déficitaire de -115 millions de DH, en baisse d’environ 1,2 milliard de DH par rapport à 2015, selon les résultats annuels de la société publiés sur le site de la Bourse de Casablanca.


Cette chute est due à l’augmentation du coût moyen pondéré des capitaux propres et à une dotation de provision d’impairment de la participation de Ciments du Maroc dans Suez Ciment Company de 1,253 milliard de DH, qui est induite par la dévaluation de plus de 55% de la Livre égyptienne en 2016, explique Ciments du Maroc dans une note d’information sur ses indicateurs annuels de l’exercice 2016. S’agissant du résultat d’exploitation, il s’est établi à 1,292 milliard de DH à fin 2016, en amélioration de 9,8% par rapport à une année auparavant.

Au terme de l’exercice 2016, les ventes de ciment en volume de Ciments du Maroc et sa filiale Indusaha ont enregistré une hausse de 0,7% comparativement à 2015 alors que la consommation nationale de ciment a diminué de 0,7%, relève la note. Par ailleurs, le résultat est également positivement impacté par une hausse significative des volumes de vente export et de l’activité béton par rapport à 2015, ajoute la même source. Le chiffre d’affaires opérationnel s’est établi en conséquence à 3,854 milliards de DH, en hausse de 3,3% par rapport à 2015.

L’excédent brut d’exploitation est quant à lui en progression par rapport à la période précédente de 6,5% à 1,793 milliard de DH, en conséquence de la baisse des coûts de production et particulièrement de l’amélioration de l’efficience technique et du coût des combustibles.

Ciments du Maroc précise que le Conseil proposera à l’Assemblée Générale, prévue 28 avril 2017, la distribution d’un dividende de 65 DH par action au titre de l’exercice 2016, correspondant à une augmentation de 10 DH/action par rapport à l’année 2015. Après la distribution, les fonds propres s’établiraient ainsi à 2,251 milliards de DH.

 
Article précédent

L’immobilier marocain s’expose à Djeddah

Article suivant

Elle fait l'actu : Sanaa Moussaïd, nouvelle élue du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables de France