Carrières

Classement Choiseul 2015 : ces Marocains dont personne n’a parlé

Il y a quelques jours, l’institut Choiseul rendait public son classement des leaders africains économiques de demain. Parmi eux, 9 marocains. Mais ce que l’on ignore, c’est que le classement jette la lumière sur 200 compétences et non pas 100. Et dans cette deuxième centaine aussi, les Marocains sont bel et bien présents. Qui sont-ils ?


7, c’est le nombre de Marocains représentés dans la deuxième partie du classement Choiseul. Tout comme pour les premiers, ils sont tous âgés de moins de 40 ans, ont effectué des études brillantes, occupent des postes de responsabilité et ont des réputations plutôt flatteuses.

A la tête de ceux qui pourraient l’année prochaine intégrer le Choiseul 100, on trouve une seule et unique femme, il s’agit de Houda Chafil. La jeune femme de 40 ans est depuis 2011 à la tête de Maghreb Titrisation. Après avoir décroché son diplôme d’ingénieur d’Etat de l’Ecole Hassania des travaux Publics, elle a intégré Ponts ParisTech. Houda Chafil a occupé plusieurs postes de responsabilité. Elle a, entre autres, été Directeur Délégué en charge de la Stratégie Financière de la CDG.

La deuxième compétence marocaine est Mokhlis El-Idrissi. A 40 ans, le jeune homme est le directeur d’Investissement de Maroc Invest. Auparavant, il avait occupé le poste de directeur des Participations à BMCE Bank, entre 2005 et 2012.

Le football est également représenté dans ce classement, notamment par le Marocain Hicham El Amrani, Secrétaire général de la Confédération Africaine de Football (CAF). Agé de 35 ans à peine, le jeune homme occupait auparavant le poste de Responsable marketing, à la Confédération asiatique de football après avoir décroché un diplôme au Centre International d’Etude du Sport.

Yassir Lamrani, directeur général de Casanet occupe la 124ème place. Le jeune homme de 38 ans a fait des études à Sciences Po Paris.

Le secteur de l’agroalimentaire est représenté par le directeur Marketing et Stratégie de Lesieur Cristal. Il s’agit de Youssef Berradi. Auparavant, il était directeur de marque à Procter & Gamble pour la région Afrique du Nord.

Mohamed Alami Berrada, directeur général du groupe Yasmine Immobilier est à l’avant-dernière place. Durant sa formation, le jeune homme a fréquenté de prestigieux établissements tels que l’Essec ou encore Harvard.

Et c’est un autre Marocain qui ferme la marche du classement. Il s’agit de Mohamed Yacoubi. Actuellement directeur général Afrique chez Palmeraie Développement, il aura servi le groupe pour une bonne partie de sa carrière. Il a été, en effet, directeur général du Pôle Luxe entre 2011 et 2014, au sein du groupe immobilier.

Selon, les auteurs du rapport, «ces jeunes dirigeants économiques œuvrent chaque jour, à leur échelle, au développement de l’Afrique et dessinent les contours d’un avenir meilleur au bénéfice de l’ensemble du continent».

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

La BM accorde un prêt au Maroc pour appuyer le programme «Hakama»

Article suivant

Le renouvellement de la carte grise ne tient plus compte du lieu de résidence du demandeur