Elle fait l'actu

Climat : Fatima-Zahra Taibi nommée à la BAD

La Banque africaine de développement (BAD) vient de nommer un groupe de huit experts de renom au conseil d’administration du Mécanisme des avantages de l’adaptation (MAA), dont la Marocaine Fatima-Zahra Taibi, apprend-on lundi auprès de la BAD.


L’experte marocaine est conseillère principale auprès du Partenariat entre le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et l’Université technique du Danemark.

Le MAA est une initiative continentale visant à mobiliser des fonds pour la résilience aux impacts négatifs du changement climatique. Son Conseil est assisté par un secrétariat intérimaire dans le cadre du département du changement climatique et de la croissance verte de la BAD, dirigé par Anthony Nyong.

« Nous avons à nos côtés certains des esprits les plus brillants du monde du changement climatique, ayant acquis une expérience considérable dans différents domaines, et avec différents groupes de parties prenantes pour le MAA. Leur mission, noble et novatrice, est de convaincre le monde entier que les mesures d’adaptation, tout comme les mesures d’atténuation, ont de la valeur et doivent être récompensées », a déclaré Anthony Nyong.

Le MAA vise à mobiliser des fonds publics et privés pour améliorer la résilience et l’adaptation au changement climatique en créant un nouveau moyen d’action : les avantages d’adaptation certifiés.

Le mécanisme, selon la BAD, aidera les pays en développement à répondre aux besoins et aux priorités en matière d’adaptation au changement climatique énoncés dans leurs contributions, déterminées au niveau national (CDN), en vertu de l’Accord de Paris, en particulier celles qui requièrent une coopération internationale.

Au cours de la phase pilote, la BAD et ses partenaires chercheront à obtenir des fonds de diverses sources pour réaliser de multiples projets de résilience à petite échelle afin de tester le mécanisme sur le terrain. Les projets de démonstration serviront à élaborer des méthodologies pour la prestation des avantages liés à l’adaptation, à vérifier les résultats et à démontrer l’efficacité du MAA en vue de mobiliser de nouveaux fonds d’adaptation pour la reproduction des projets.

Le concept du MAA a été élaboré par la BAD avec le soutien des fonds d’investissement climatique, en collaboration avec les gouvernements de l’Ouganda et de la Côte d’Ivoire et diverses parties prenantes. Le MAA est potentiellement applicable dans tous les pays.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Des entreprises marocaines participent à ELITE Day à Londres

Article suivant

Mohamed Bachiri désigné président par intérim de la CGEM