Sécurité sociale

CNSS : bataille au sein du conseil d’administration

L’Economiste s’intéresse dans son édition de ce mercredi 12 février au conflit qui oppose les syndicats et la CGEM au ministère des Finances.


Les deux parties risquent d’entrer en conflit à cause d’un retard. Les arrêtés et décrets auxquels étaient suspendus la mise en œuvre des mesures validées, dont une revalorisation des pensions de 5% par le conseil d’administration de la CNSS en juillet et décembre 2019, n’ont toujours pas été publiés au Bulletin officiel, rapporte le journal.

À l’origine du retard, le ministère des Finances qui n’aurait pas encore paraphé les décisions. Celles-ci nécessitent des décrets d’application et des arrêtés. «Après les annonces de la revalorisation des pensions de retraite de 5% et l’augmentation des taux de remboursement AMO, des attentes ont été créées chez les salariés et leurs familles. Le ministère des Finances a tout bloqué », accuse El Miloudi Moukharek, secrétaire général de l’UMT. Ce syndicat s’interroge sur « l’ambiguïté » qui entoure la tutelle de ce département ministériel sur la CNSS, indique le quotidien. 

Et de préciser que même s’il est représenté au conseil d’administration de la CNSS et qu’il est partie prenante de son Comité de gestion, le département des Finances temporiserait le temps d’affiner les études, ce qui n’est pas du goût des administrateurs, en particulier les syndicats. C’est l’étonnement également du côté de la CGEM.

 
Article précédent

Simon Martin désigné ambassadeur du Royaume-Uni au Maroc

Article suivant

Vers un partenariat entre le CIO et la Fondation Mohammed VI des Champions Sportifs