Social

Comment les travailleurs de l’informel pourront bénéficier du fonds de soutien

L’ancien ministre de la Communication Mustapha Khalfi a expliqué, lors de l’émission Décryptage diffusée dimanche 29 mars, sur Radio MFM, comment les personnes travaillant dans le secteur informel pourront bénéficier du soutien de l’Etat prévu pour atténuer l’impact du confinement établi dans le cadre de la lutte contre le Coronavirus.


Ce fonds de soutien d’une enveloppe de 12 milliards de dirhams concernant la période d’avril, mai et juin 2020 est destiné à une population de quatre millions de ménages bénéficiant du Ramed. Il sera ouvert également à une autre catégorie de travailleurs de l’informel non inscrits au Ramed. « Le site du ministère de l’Intérieur diffuse une démonstration qui montre sur la carte Ramed le numéro de couverture médicale affiché en dessous de la photo d’identité du père de famille. A partir de ce lundi 30 mars, les personnes concernées pourront envoyer ce numéro par sms de leur téléphone mobile et recevront sur ce même téléphone, leur portefeuille électronique indiquant le montant qu’elles pourront encaisser auprès de n’importe quel service disposant de cash, y compris les stations-service », a indiqué Khalfi. Et de signaler que ce système a été envisagé en vue d’éviter les situations de bousculade qui ont été engendrées. dans d’autres opérations similaires.

الخلفي يوضح كيفية استفادة المشتغلين في القطاع غير المهيكل من الدعم الخاص بالتصدي لتداعيات تفشي #كورونا

Publiée par Younes Chikh sur Dimanche 29 mars 2020

En dehors de cette catégorie de personnes enregistrées dans le Ramed, qui sont au nombre de 4 millions, il existe une autre catégorie travaillant dans l’informel mais non éligible au Ramed. Celles-ci auront la possibilité d’enregistrer leurs déclarations sur la plateforme numérique dédiée et ce, à partir de la fin de cette semaine pour ainsi adhérer à ce système de soutien financier pour les mois d’avril, mai et juin 2010.

Lire aussi : Marocains bloqués à l’étranger : MFM Radio se mobilise pour vous

Rappelons que le Comité de Veille Économique (CVE), réuni lundi 23 mars, s’était focalisé sur les mesures d’accompagnement en faveur du secteur informel directement impacté par le confinement obligatoire visant à lutter contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). De par la complexité et l’ampleur de la problématique, il a été décidé de la traiter en deux phases :

Phase I:

– Les ménages Ramedistes opérant dans l’informel, qui n’ont plus de revenus du fait du confinement obligatoire, peuvent bénéficier d’une aide de subsistance qui sera servie par le Fonds spécial pour la gestion du Covid-19, créé par SM le Roi Mohammed VI, déterminé comme suit : • 800 dirhams pour les ménages de deux personnes ou moins ;

• 1.000 dirhams pour les ménages formés de trois à quatre personnes; • 1.200 dirhams pour les ménages de plus de quatre personnes. – Le chef de ménage Ramediste devra envoyer son numéro de carte RAMED par SMS, à partir de son téléphone portable, au numéro court suivant 1212. Les cartes Ramed qui seront acceptées sont celles qui étaient valides au 31 Décembre 2019. – Ces déclarations peuvent se faire à partir de lundi 30 mars 2020. La distribution des aides financières se fera progressivement à compter du lundi 6 avril afin de respecter les mesures préventives dictées par la pandémie.

– Le numéro 1212 peut également être appelé pour apporter l’assistance aux ménages et répondre à leurs réclamations éventuelles. – En cette période de solidarité et de grande mobilisation, toute déclaration volontairement non fondée est passible de poursuites judiciaires.

Phase II:

– Pour les non-ramedistes, opérant dans l’informel qui ont perdu leurs revenus à cause du confinement, les mêmes montants des aides leur seront accordés. – Le lancement d’une plateforme électronique dédiée au dépôt des déclarations sera annoncé incessamment.

Lire aussi : Ce que vous devez savoir sur le coronavirus

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Lydec : Pas de coupure d’eau et d’électricité durant le confinement

Article suivant

Coronavirus-Fake news : Une blague tourne mal pour quatre filles à Tanger