Auto

Compacte bien inspirée

Le grand écran tactile de 9,7 pouces concentre l’ensemble des fonctionnalités de confort.

Qu’il est bon parfois de se replonger dans un passé pas si lointain que les moins de trente ans ne peuvent pas forcément connaître. C’était à l’aube des années 80 où Peugeot lançait ce slogan désormais gravé dans les mémoires : «Un constructeur sort ses griffes». Slogan qui se trouvait apposé sous forme de sticker sur la lunette arrière de la gamme des véhicules du constructeur français. C’était une belle époque, celle de la 205 entre autres, qui avait été imaginée pour répondre à un cahier des charges ambitieux : légèreté, aérodynamique soignée, motorisation à haut rendement, compacité et habitabilité maximale avec en sus un haut niveau de qualité. Trêve de nostalgie, comme quoi l’histoire se répète au fil du temps. Oui, Peugeot sort de nouveau ses griffes avec, une fois de plus, un cahier des charges ambitieux pour sa nouvelle 308 à même d’aller croiser le fer avec la star de la catégorie des compactes la Volkswagen Golf. J’ai bien dit 308 car désormais l’appellation de nouvelle 308, reste identique à celle de sa devancière et ce sera désormais le cas pour l’ensemble de la gamme dont le dernier chiffre se terminera par un 8. Si l’appellation demeure inchangée, tout dans cette nouvelle 308 est nouveau. De la sorte, quatre thèmes essentiels ont dicté la construction de cette auto : l’efficacité énergétique, le design, la qualité de construction et l’expérience de conduite.


 

L’accès et le démarrage mains libres, le
bouton-poussoir de démarrage et le frein à
main électrique sont proposés en option.

Parfum très germanique
Une construction qui a débuté avec l’élaboration d’une nouvelle plateforme modulaire baptisée «EMP2» (Efficient Modular Platform 2). Cette dernière peut accueillir différents modèles du Groupe PSA Peugeot Citroën. Tout en conservant un niveau de prestation intact, la masse de chaque pièce a été optimisée (ailes avant et capot étant en aluminium). Avec moins de 1,2 tonne sur la balance, la 308 est la plus légère du segment. Si les goûts et les couleurs dépendent de l’appréciation de chacun, le design sobre et l’impression très germanique qu’il dégage nous a semblé particulièrement réussi. La satisfaction est également de mise en ce qui concerne le traitement de la cellule habitable qui s’articule notamment autour du i-Cockpit, ce dernier comprenant notamment un volant compact, un combiné tête haute et un grand écran tactile de 9,7 pouces. Regroupant l’ensemble des fonctionnalités de confort, il a permis de dessiner une planche de bord exempte de boutons de commandes, une conception inédite en la matière. Mais qu’en est-il de la fiabilité d’un tel équipement ? Peugeot annonce que la 308 a passé avec succès de nombreux tests de qualité à l’usage dont 250.000 cycles de climatisation testés et 4,3 millions d’appuis sans défaillance sur l’écran tactile. Un argumentaire pour le moins convaincant. Pour le reste, la finition se rapproche des standards germaniques. En revanche, quelques plastiques durs au toucher sont présents çà et là dans l’habitacle. De même que l’espace aux jambes à l’arrière nous a semblé un peu juste pour les grands gabarits. En ce qui concerne le coffre, son volume est appréciable cubant 470 litres.

Intégralement moussée, la planche de bord fait bonne impression. Les textiles et les matériaux utilisés dans l’habitacle sont de grande qualité.

Du caractère à revendre
Une palette de motorisations essence et diesel (moteur trois-cylindres essence, bloc THP et version e-HDi) de dernière génération viennent animer la nouvelle 308 avec des puissances qui s’échelonnent de 82 à 155 chevaux. L’occasion pour nous d’essayer le 1.6 litre e-HDi de 115 chevaux animé par une boîte de vitesses à six rapports, une motorisation qui devrait faire partie de l’offre diesel de Sopriam au même titre que le 1,6 litre HDI de 92 chevaux. Une prise en main qui s’est effectuée dans la région de Mulhouse et qui nous a permis de constater que cette nouvelle 308 s’inscrit d’ores et déjà comme une référence en termes de comportement routier. Faut-il souligner la masse allégée de cette voiture qui influe considérablement sur la consommation moyenne qui n’excède pas les 3,7 l/100 km. Le volet sécurité n’a pas été oublié, la 308 disposant d’équipement dernier cri comme la surveillance d’angle mort, le freinage automatique d’urgence, le régulateur de vitesse actif, l’alerte anti-collision… Une nouvelle mouture qui devrait permettre à Peugeot d’élargir sa clientèle dans la catégorie des compactes, cette même clientèle pouvant compter sur un véhicule sérieux à fort potentiel. Reste à découvrir la grille tarifaire de cette 308 qui, selon le staff de Peugeot Maroc, devrait s’avérer compétitive. Commercialisation prévue fin 2013, début 2104. 

 
Article précédent

Quelle protection contre la dépendance ?

Article suivant

Palmeraie Développement lance le ski nautique dans ses Jardins