Actualités

Condamnation posthume pour Nini


Notre confrère et néanmoins ami Rachid Nini, ex-directeur «d’Al Massae » et actuellement patron du quotidien «Al Akhbar» s’est retrouvé le week-end dernier en état d’arrestation. Pour une affaire bizarroïde qui date de plusieurs années, car elle remonte aux années où Rachid était encore à «Al Massae». A l’époque, le journaliste Mohamed Bouabid («Al Ahdat Al Maghribya») et président de l’association des journalistes sportifs (Rabita) avait déposé plainte en diffamation contre Al Massae. Depuis, Mohamed Bouabid est décédé (c’était l’an dernier) mais Nini condamné à verser des dommages et intérêts (90 000 dirhams) en avait été empêché sous prétexte qu’il n’avait plus les moyens de s’acquitter d’une amende concernant un journal où il n’exerçait plus, le chèque qu’il avait remis était revenu sans provisions. Le protêt s’emparant de l’affaire, voici Nini à l’ombre mais pas pour longtemps. La solidarité confraternelle a joué et Nini a pu être libéré et l’amende payée. L’argent reviendra aux avocats et à la famille et héritiers du défunt qui repose depuis de longs mois dans un cimetière casablancais.

De l’au-delà, Bouabid a pu « coincer » Nini, mais tout est bien qui finit bien. Et Nini a pu mesurer la valeur et le nombre de ses amis.

 
Article précédent

Newsletter du 28 Octobre 2014 : Moyenne tension : Les clients pourront bientôt choisir leur fournisseur

Article suivant

Lakjaa à Madrid