Industrie

Conjoncture : l’embellie va-t-elle durer ?

La conjoncture est plutôt faste pour les opérateurs du secteur de l’industrie, selon l’enquête mensuelle de Bank Al-Maghrib. Les détails.


Cette enquête de la Banque centrale portant sur les performances du mois de juillet 2019 montre surtout que le secteur a enregistré une progression non négligeable, d’un mois à un autre, de sa production et de ses ventes. Cette hausse concerne notamment l’agro-alimentaire, la chimie et parachimie, et le textile et cuir. On remarque, par contre, une baisse de régime en ce qui concerne la mécanique et la métallurgie. Soulignons qu’il s’agit d’une enquête d’opinion de BAM réalisée auprès d’un échantillon représentatif comprenant près de 400 entreprises industrielles.

Les résultats de cette enquête montrent que les ventes auraient connu des hausses dans l’ensemble des branches d’activité à l’exception de la mécanique et métallurgie où elles auraient plutôt reculé. La Banque centrale BAM précise aussi que les ventes auraient augmenté aussi bien sur le marché local qu’à l’international.

Lire aussi : « La morosité de la conjoncture économique vient principalement de la défaillance de notre modèle économique »

Il faut savoir qu’en ce qui concerne les commandes, l’enquête montre une progression dans l’agro-alimentaire et dans la chimie et parachimie, une stagnation dans le textile et cuir et un repli dans la mécanique et métallurgie. Toutefois, BAM indique que les carnets de commandes se seraient situés à un niveau supérieur à la normale dans l’agro-alimentaire et dans la chimie et parachimie, et inférieur à la normale dans le textile et cuir et dans la mécanique et métallurgie.

Ainsi, au vu de toutes ces statistiques, il est à noter que le Taux d’Utilisation des Capacités (TUC) se serait stabilisé à 75%. Selon la Banque centrale, les entreprises s’attendent, pour les trois prochains mois, à une hausse de la production et à une stagnation des ventes. Cependant, près d’une entreprise sur trois déclare ne pas avoir de visibilité quant à l’évolution future des ventes, particulièrement dans l’agro-alimentaire et dans la mécanique et métallurgie, conclut l’enquête de Bank Al-Maghrib.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Impayés bancaires : une ardoise à 22 milliards de DH

Article suivant

Réseau commercial : Avis Locafinance tisse sa toile