Pandémie

Conseil de gouvernement : la création du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement validée

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi par visioconférence le 26 novembre, a adopté le projet de loi numéro 76.20 portant création du Fonds Mohammed VI pour l’Investissement.

Ce fonds aura un rôle crucial à jouer dans la relance économique du Maroc. Saiid Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, et Porte-parole du gouvernement, a indiqué que ce projet de loi intervient en application des Hautes Instructions de S.M. le Roi Mohammed VI, contenues dans le discours du Trône du 29 juillet 2020, qui a défini les grandes orientations stratégiques à élaborer pour gérer la crise que connaît le Maroc en raison de la pandémie de Covid-19. Il a rappelé que dans le but de lancer le plan de relance économique, il a été décidé de créer une société par actions dénommée « Fonds Mohammed VI pour l’Investissement », pour laquelle une enveloppe de 15 milliards de dirhams a été allouée sur le budget général de l’Etat. Notons que son conseil d’administration sera présidé par le ministre en charge des Finances.


Lire aussi| Agriculture : Crédit Agricole du Maroc au chevet des fédérations interprofessionnelles

La mission principale de ce nouveau fonds sera de contribuer au financement des grands projets d’investissement et de les accompagner, aux niveaux national et territorial, dans le cadre de partenariats avec le secteur privé, et de contribuer également par le biais de fonds sectoriels ou thématiques, au capital de petites ou moyennes entreprises. Il contribuera directement au capital des grandes entreprises, publiques et privées, actives dans les domaines que le Fonds considère comme prioritaires, en mettant en place des instruments financiers appropriés tels les avances, les prêts remboursables ainsi que des fonds semi-autonomes. Le fonds aura aussi pour mission de préparer et mettre en place des mécanismes de financement structurés pour trouver des solutions de financement pour les entreprises opérant dans des domaines que le Fonds juge prioritaires.

Lire aussi| Chambre des conseillers : le projet de loi sur la réforme du Crédit populaire du Maroc adopté

Par ailleurs, le fonds contribuera aussi à la préparation des projets d’investissement et à la réalisation de leur restructuration financière, aux niveaux national et territorial, afin de faciliter et d’améliorer les conditions de leur financement et de leur mise en œuvre. Force est de préciser aussi que le Fonds Mohammed VI pour l’Investissement s’appuie dans ses interventions sur des fonds sectoriels ou thématiques, en fonction des domaines prioritaires et des besoins de chaque secteur, notamment dans les domaines de la restructuration industrielle, de l’innovation et des activités de croissance prometteuses, de la promotion des petites et moyennes entreprises, des infrastructures, de l’agriculture et du tourisme.

 
Article précédent

Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, jeudi 26 novembre

Article suivant

Royal Air Maroc renforce son programme de vols internationaux au départ et vers Tanger