Non classéNouveau gouvernement

Constitution du gouvernement : quelles sont les prochaines étapes?

En levant le voile sur sa majorité gouvernementale, Aziz Akhannouch a mis fin la semaine dernière à la séquence des tractations pour la formation de la coalition et a annoncé le début de celles de l’élaboration du programme gouvernemental et la formation du gouvernement.


Une semaine après l’annonce de la majorité gouvernementale, les citoyens marocains ont hâte de découvrir qui seront les futurs ministres qui dirigeront le futur gouvernement. Plusieurs portefeuilles stratégiques attireront une attention particulière à l’image de l’Education, la Santé, l’Economie ou encore l’Agriculture.

Lire aussi |Le Maroc regrette la “décision injustifiée” de la France de réduire le nombre de visas (Nasser Bourita)

Quelles sont donc les prochaines étapes qui attendent le futur gouvernement?

Tout d’abord, et après que le Roi a nommé le Chef du gouvernement au sein du parti politique arrivé en tête des élections, ce dernier et en l’occurence Aziz Akhannouch, se doit de proposer des noms des membres du gouvernement. Sur proposition du Chef du gouvernement, le Roi nommera les membres du gouvernement.

Après la désignation des membres du gouvernement par le Roi, le Chef du Gouvernement se doit de présenter et d’exposer devant les deux Chambres du Parlement réunies, le programme qu’il compte appliquer dans les divers secteurs de l’activité nationale.

Le programme gouvernemental fera l’objet d’un débat devant chacune des deux Chambres. Le débat sera suivi d’un vote à la Chambre des Représentants. Le gouvernement sera investi après avoir obtenu la confiance de la Chambre des Représentants, exprimée par le vote à la majorité absolue des membres composant la Chambre (Article 88 de la constitution de 2011).

Lire aussi |Le ministre des Affaires étrangères de la Mauritanie en visite au Maroc

Néanmoins, une source proche des actuelles négociations nous a confié que le futur gouvernement devra voir le jour avant le 8 Octobre prochain, soit le jour de la séance d’ouverture du parlement. Idéalement, Aziz Akhannouch et ses futurs ministres souhaiteraient assister à la cérémonie d’ouverture de la session parlementaire d’Octobre qui sera présidée par le Roi (Article 65 de la constitution de 2011).

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc. 1192 nouveaux cas, 930.891 au total, mardi 28 septembre 2021 à 16 heures

Article suivant

La BERD et l'IRESEN joignent leurs forces pour promouvoir les investissements verts au Maroc