ImportantAuto

Contrôle technique et immatriculation : La Narsa déploie un inédit plan d’action

Le plan d’action pour la reprise des activités des différents services relevant de l’Agence nationale de la sécurité routière (NARSA), a été dévoilé récemment. Une feuille de route qui concerne prioritairement les centres d’immatriculation des véhicules, les centres de contrôle technique et les établissements d’enseignement de la conduite.


On en sait plus s’agissant des nouvelles orientations de la Narsa faisant suite à sa reprise d’activité. En effet, cette feuille de route qui laisse entrevoir une série d’orientations de base visant à garantir la sécurité et la santé des citoyens et des usagers, entend assurer pleinement la continuité et la viabilité des services offerts en matière de sécurité routière. Dans cette optique, Abdelkader Amara, ministre de l’Équipement, du Transport, de la logistique et de l’eau, a souligné dans une déclaration à la presse que son département s’est penché avec acuité sur les préparatifs pour la période post-confinement à travers la mise en œuvre des mesures préventives liées au respect de la distanciation sociale, l’utilisation de stérilisateurs et de désinfectants, ainsi qu’une application numérique permettant de gérer les rendez-vous à distance. Justement, les centres de contrôle technique et les centres d’immatriculation des véhicules ont repris vendredi 12 juin leur activité. Une réouverture qui s’effectue dans le respect total des mesures sanitaires, selon le ministre, ajoutant que près de 850 000 véhicules sont en attente de contrôle technique et plus de 250 000 citoyens attendent de recevoir leurs cartes grises et leurs permis de conduire. Par ailleurs, Benacer Boulaajoul, Directeur de la NARSA a de son côté relevé que le plan de reprise comporte des aspects organisationnels et préventifs, ainsi qu’un ensemble de mesures dédiées aux partenaires, soulignant que pour faire aboutir cette action, un programme de communication intégré a été élaboré pour assurer l’adhésion des citoyens au plan.

Lire aussi |Déconfinement : voici le plan du ministère de la Santé [Document]

Notant que le plan d’accompagnement tient compte de la spécificité de chaque centre en fonction de sa taille, du nombre d’usagers et de son emplacement, M. Boulaajoul a estimé que la contribution du citoyen dans cette action demeure fondamentale. À cet égard, un nouveau portail électronique baptisé «Narsa Services» a été mis en place afin de permettre à chaque usager de prendre rendez-vous avant de se rendre dans un centre d’immatriculation des véhicules ou un centre de contrôle technique. À noter que M. Amara a visité les différents services d’un centre d’immatriculation des véhicules, en tant que modèle pour mettre en avant les préparatifs menés par la NARSA, ainsi qu’un centre de contrôle technique pour s’informer de la mise en œuvre du cahier des charges signé avec les réseaux et les organismes professionnels de contrôle technique pour la reprise de l’activité.

Lire aussi | Préférence nationale : le grand paradoxe

 
Article précédent

Oued Sebou: 10 nouveaux barrages d’ici 2050

Article suivant

Coronavirus : 73 nouveaux cas, 8683 au total, samedi 13 juin à 10h