Maroc-Etats Unis

Coopération militaire: le Maroc et les Etats-Unis sur la même longueur d’onde

Le Maroc et les Etats-Unis renforcent leur coopération bilatérale. Dans le cadre de sa visite au Maroc du 1er au 3 octobre, le Secrétaire d’Etat américain à la Défense, Mark Esper, a été reçu sur instructions royales le vendredi 2 octobre par Abdeltif Loudyi, ministre délégué auprès du Chef du gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense Nationale, et le Général de Corps d’Armée, Inspecteur Général des Forces armées royales (FAR).


On apprend que le responsable américain a eu des entretiens avec son homologue marocain sur les différents aspects de la coopération bilatérale dans le domaine de la défense nationale et sur les perspectives de leur développement. Il est à noter que les deux responsables se sont mis d’accord sur une coopération militaire entre les forces armées des deux pays sur la période 2020-2030, axée sur la consolidation des objectifs de sécurité communs, notamment, l’amélioration du degré de préparation militaire, le renforcement des compétences et le développement de l’interopérabilité des forces. Notons que les deux parties ont procédé à la signature d’un Mémorandum d’entente, ce vendredi au siège du ministère des Affaires étrangères.

Lire aussi| Travailler ensemble pour écrire le nouveau chapitre du partenariat stratégique sino-marocain

Soulignons également que le ministre délégué Abdeltif Loudyi a également proposé de consolider la coopération militaire avec les États-Unis par la promotion de projets conjoints d’investissement au Maroc dans le secteur de l’industrie de défense, dans le but de favoriser le transfert technologique et de construire progressivement l’autonomie stratégique du Royaume dans ce domaine. Après son entretien avec Abdeltif Loudyi, le Secrétaire d’Etat américain a ensuite été reçu par le Général de Corps d’Armée, Inspecteur Général des FAR au niveau de l’État-major Général des FAR à Rabat. Force est de noter que les entretiens qui se sont déroulés en présence de l’Ambassadeur des États-Unis d’Amérique au Maroc, David Fischer, et de l’Attaché de Défense près l’Ambassade américaine à Rabat, ont porté sur le bilan de la coopération militaire bilatérale. Notons que cette coopération comprend l’organisation d’exercices combinés, l’échange de visites d’information et la participation aux différents entraînements et stages de formation.

Lire aussi| Covid-19 : les enfants de retour à l’école dès ce 5 octobre

On apprend aussi que les deux parties ont affiché leur ambition de développer les relations de coopération séculaire entre les armées des deux pays dans le même esprit d’amitié et de confiance partagée. De même, soulignons que l’approfondissement de ces relations devrait se concrétiser à travers la consolidation de la coopération technique et sa diversification pour intégrer des volets développant davantage l’interopérabilité des armées et leurs capacités à faire face efficacement aux menaces qui peuvent se produire. Force est de noter également qu’elles se sont engagées à assurer le suivi des travaux du Comité Consultatif de Défense Maroc-USA, pour renforcer la coopération militaire entre les deux pays. 

Il est à préciser  que le point culminant de la coopération entre les deux pays demeure l’organisation et le déroulement au Maroc de l’exercice combiné maroco-américain « African Lion », exercice majeur, considéré parmi les exercices interalliés les plus importants dans le monde. Pour rappel, cette visite s’appuie sur le socle d’un partenariat multidimensionnel, fort notamment d’une convergence de vues et d’analyses quant aux différents impératifs liés à la lutte antiterroriste en Afrique du nord et dans la région sahélo-saharienne, en tant que prérequis indispensables à la consolidation de la paix et de la stabilité dans le continent.

 
Article précédent

Maroc : la gestion du Covid ou le dilemme de la décennie

Article suivant

Mohamed Hassan Bensalah : « Nous concentrons notre force de frappe sur notre périmètre d’expertise »