Pandémie

Coronavirus : 247 marchés conclus avec 98 entreprises par le ministère de la Santé

On en sait un peu plus sur les marchés passés ces derniers mois par le ministère de la Santé dans le cadre de la lutte contre la pandémie. Selon Khalid Ait Taleb, le ministère a conclu 247 marchés avec 98 entreprises. Les détails.


Le ministre de la Santé a, en effet, fait le point le 17 septembre lors de son passage devant la commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants. On apprend ainsi que 247 marchés, au total, ont été conclus avec plus de 98 entreprises, pour un montant total de 1,9 milliard de DH. Une somme qui provient de l’enveloppe allouée au ministère de la Santé au titre du Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie de Covid-19. Dans le détail, ces marchés visaient à acquérir des équipements et fournitures médicaux techniques (25% du montant total), des équipements relatifs aux lits (12%), des appareils de radiographie (8%), des équipements hospitaliers (0,1%), des fournitures de laboratoire (19,1%), des médicaments et fournitures médicales (17%).

Lire aussi| Le ministère de la Santé rassure sur la disponibilité des médicaments traitant le covid-19

Dans la liste figurent aussi d’autres acquisitions à l’étranger qui concernent des équipements médicaux techniques, des fournitures de laboratoire sérologique et de matériel de détection, des produits chimiques et des médicaments, en particulier la matière première pour la chloroquine et les moyens de protection individuels. Le ministre a aussi laissé entendre que tout ce qui concerne les opérations dans les laboratoires et les hôpitaux est fourni dans le cadre des marchés que son département conclut de façon continue. Il s’agit notamment de la mobilisation de 5.970 lits d’hôpitaux, dont 1.200 lits de réanimation, et la mobilisation de 1.151 respirateurs artificiels. Soulignons qu’il a également été procédé à la conclusion de marchés pour équiper 31 hôpitaux avec des scanners et pour mettre 73 radios mobiles à la disposition du personnel médical, en plus de 207 échographes.

Lire aussi|Capital humain : le Maroc a du chemin à faire pour atteindre les pleines capacités de ses citoyens

Par ailleurs, en ce qui concerne le marché d’acquisition de tests de dépistage sérologique, Khalid Ait Taleb a expliqué que dans le but de suivre le rythme des efforts de dépistage et de suivi épidémiologique, le ministère a reçu au cours du mois d’avril 2020 deux offres de deux grandes entreprises disposant de cette analyse sérologique. Il a également souligné que, dans ce cadre, une commission s’est penché sur les dossiers techniques des deux entreprises et les certificats de conformité aux normes internationales adoptées au Maroc et que c’est à la lumière de leurs résultats que la meilleure offre a été choisie d’un point de vue technique. « Les laboratoires nationaux disposent aujourd’hui de 51 appareils de dépistage qui couvrent toutes les régions du Royaume, avec une capacité allant jusqu’à 100 tests par heure, ce qui exempte le ministère de coûts supplémentaires importants pour l’acquisition de ces appareils », a-t-il fait remarquer.

 
Article précédent

Capital humain : le Maroc a du chemin à faire pour atteindre les pleines capacités de ses citoyens

Article suivant

Couverture sociale : les guides touristiques, les huissiers y auront désormais droit