Agriculture

Coronavirus: Comment les filières agricoles s’organisent pour assurer la continuité de l’activité

Les professionnels du secteur agricole se mettent en ordre de bataille. Ils ont pris des mesures spécifiques pour assurer la continuité de l’activité par filière. Les détails.


Le secteur agricole ne ménage aucun effort en ces temps de crise pour assurer l’approvisionnement du marché. Ainsi, selon la COMADER (Confédération marocaine de l’agriculture et du développement), qui regroupe 19 interprofessions agricoles, des mesures spécifiques ont été mises en place par les professionnels pour assurer la continuité de l’activité au niveau de chaque profession, afin de garantir l’approvisionnement en temps réel du marché national.

Lire aussi: ANP : Campagne de désinfection du port d’Essaouira

« Au niveau de chaque filière, des mesures ont été prises. Par exemple, dans la filière fruits rouges, les professionnels ont décidé d’avoir recours à des infirmiers privés qui sont placés au niveau de chaque site de collecte et conditionnement. Leur rôle est de contrôler un par un la température des ouvriers qui viennent travailler et s’assurer tout au long de la journée que tout se passe bien dans les conditions nécessaires. Et, ce sont les fermiers eux-mêmes qui paient ces infirmiers. De même, les minibus qui ramènent les ouvriers chaque matin au niveau des fermes ont une capacité de 20 places par véhicule. Mais, les professionnels ont donné l’ordre aux transporteurs de ne prendre désormais que 10 ouvriers par minibus pour garder un espace de sécurité sanitaire entre eux dans le véhicule. Le différentiel est aussi à la charge du fermier », explique Kamal Bennouna, Directeur de la COMADER.

« D’autres ouvriers ont aussi été déployés pour le nettoyage et la désinfection des lieux de travail sur chaque ferme. Bien sûr, tout cela constitue des charges en plus pour les professionnels, mais ils n’ont pas le choix parce qu’il faut que l’activité économique tourne. C’est la même situation au niveau de toutes les filières (tomates, agrumes…). Coronavirus ou pas, il faut bien que les Marocains aient les produits de première nécessité dont ils ont besoin, surtout en ces temps de confinement. Tous ces efforts nous permettent donc d’éviter qu’il y ait des pénuries au niveau du marché local. Et, je vous assure aussi que l’activité à l’export se poursuit très bien. Chaque jour, au niveau de la filière fruits rouges par exemple, il y a des camions bien chargés qui partent pour l’Espagne et livrer leurs produits », ajoute le Directeur de la COMADER.

Certes, l’activité est impactée par la pandémie du Covid-19, mais il va sans dire que les professionnels sont en ordre de bataille. Outre Coronavirus, rappelons que la sécheresse de cette année suscitait déjà des inquiétudes de part et d’autres dans le secteur.

 
Article précédent

Coronavirus : 134 cas confirmés jusqu'à lundi à 12h30

Article suivant

Le coronavirus en chiffres dans le monde